Jung et Corbin. Monde de l'inconscient et monde imaginal

Pour Henry Corbin * "La fonction du mundus imaginalis et des Formes imaginales se définit par leur situation médiane et médiatrice entre le monde intelligible et le monde sensible. D’une part, elle immatérialise les Formes sensibles, d’autre part, elle « imaginalise » les formes intelligibles auxquelles elle donne figure et dimension. Le monde imaginal symbolise d’une part avec les Formes sensibles, d’autre part avec les Formes intelligibles.

Pour visionner ce film ajoutez le au panier ou
abonnez-vous pour un accès à tout le catalogue !
40:51
Je m'abonne
À partir de 12 € / mois
15 €
Achat en VOD / 15 €

C’est cette situation médiane qui d’emblée impose à la puissance imaginative une discipline impensable là où elle s’est dégradée en "fantaisie", ne secrétant que de l’imaginaire, de l’irréel, et capable de tous les dévergondages".
Jung et Corbin. Monde de l'inconscient et monde imaginalMonde de l'inconscient et monde imaginalQuels rapprochements pouvons-nous tisser avec les archétypes chers à Carl Gustav Jung et plus généralement avec l’inconscient collectif ?
L’ange est-il le Soi ? Jung et Corbin parlent-ils le même langage ?
Autant de questions éminemment complexes auxquelles Alexandre Ahmadi va tenter d'apporter des éléments de réponse dans cet exposé de 41 min. enregistré lors de la 7 ème journée Henry Corbin à Paris
Rappelons qu’Henry Corbin et Carl Gustav Jung se sont rencontrés dans le cadre du « Cercle d’Eranos » à Ascona en Suisse dans les années 50.

* Dans son ouvrage, Corps spirituel et Terre céleste
prélude à la deuxième édition (1978) dans "Pour une charte de l’Imaginal"

Haut