Ce qu'Icare dit de nous 2/5

Bien souvent, notre environnement immédiat, la société dans laquelle on évolue, tronquent notre vision de la réalité ; vision que Luc Bigé nomme ici « spectacle du réel ». Une perception faussée donc, où les représentations, faux-semblants et faux-selfs, les paillettes foisonnent. Heureusement, dans cet océan aveuglant subsistent quelques phares, remparts de déconditionnements et tremplins d’élévation. Le langage symbolique, les archétypes, les mythes constituent, justement, des aides précieuses et universelles. Encore faut-il savoir les interpréter et s'efforcer d'aller au-delà de leur apparente vétusté. Car derrière ces « histoires à dormir debout » se trouvent de réelles pépites, des clés de compréhension d'une grande valeur qui ont l'immense privilège d'avoir résisté à l’épreuve du Temps.

Pour visionner ce film ajoutez le au panier ou
abonnez-vous pour un accès à tout le catalogue !
28:51
Je m'abonne
À partir de 12 € / mois
15 €
Achat en VOD / 15 €

En d'autres termes : les effets de mode, de manches, de ce spectacle si présent, n'ont eu, invariablement, aucune espèce d'emprise sur elles.

D'où l’intérêt d'étudier, en profondeur, ces mythes... Ici, dans cette ascension, c'est Luc Bigé notre premier de cordée. Un guide habitué des hauts-sommets et de leur vertige, mais, rassurez-vous, nous resterons bien accrochés à la montagne : point de plumes ni de cire dans nos besaces !

bige luc icare 2 1bige luc icare 2 2

L’utopie icarienne, c’est croire que chaque* être humain a la possibilité de se transformer en un nouveau soleil (le soleil symbolise notre identité véritable). Le mythe d'Icare nous indique, justement, pourquoi « ça ne marche pas ».

Une confiance aveugle dans la technologie, assortie d’une méconnaissance de ses limites « alors que le concepteur dédalien, lui, connait ces limites... ». Une excèssive pression du désir - « pression qui nous fait créer sans relâche tout et n'importe quoi et empêche toute prise de recul ». Une ivresse insensée des sommets « dont nous serions devenus addicts » : ces trois guet-apens ontologiques, ne sont-ils pas encore plus actuels, aujourd’hui, qu’à l’époque de la Grèce antique ?

Venez découvrir cette tentative de dépassement de soi, de ce nouveau surhomme, certes plus sympathique et juvénile que Faust, mais dont l'issue, fatale elle-aussi, doit nous inciter à la méditation et à l'introspection...

 * Une caractéristique inhérente l’axe Gémeaux/Sagittaire (Maison III / Maison IX). Ces points seront abordés dans le volet 5/5..

Haut