Néanmoins, tenter de connaître l’origine de ces visions, savoir si elles seraient pourvues d’un sens, être des clés de compréhension à nos interrogations existentielles, voire même, dans certains cas, représenter une voie de guérison, continuent d’animer au XXIème siècle une large partie de l’humanité. Celle qui s’interroge, du moins, et réfute tous ces cadres mécanistes, rigides et matérialistes.

trigano reve inconscient 1trigano reve inconscient 2
Une humanité debout, vivante, à l’écoute de chaque signe imperceptible que son environnement immédiat lui envoie et qui :

si elle n’hésite à puiser abondamment dans le sein nourricier de Dame Nature, demeure consciente de la part de mystères qui entoure cette source….

Une démarche de connaissance totale de l’Homme qui entre en contradiction frontale avec un certain état d’esprit moderne qui conteste systématiquement, ou raille, toute force supérieure à lui.
Une mentalité malheureusement très présente, notamment en France, qui au lieu d’accepter l’invitation de monter dans cette montgolfière pour visualiser les hauts-sommets de son Existence, préfère rester dans son bac-à-sable, en bas, avec sa pelle et son seau.
Une image pour dénoncer la résultante de la résignation de certains à la dictature de son petit « Moi », lui qui vous « édicte la conception que vous-vous faites de la réalité».

« Raconter ses rêves ou se mettre à leur écoute ? »

Pierre Trigano a fondé « l’Ecole du Rêve et des profondeurs », il y a vingt ans, à Montpellier. Philosophe, analyste jungien, grand connaisseur des textes fondateurs de la pensée judéo-chrétienne, il nous livre dans cette interview sa compréhension de l’origine des rêves, ainsi que la place du processus de Transfert/Contre-Transfert dans une analyse. Un aller-retour entre le thérapeute et l’analysé où l’interaction du couple Anima-Animus favorise l’émergence de cet « Autre, qui sommeille au plus profond de notre Inconscient » : le Soi.
Un entretien* riche et pédagogique, où Pierre Trigano revient sur les différences, notables, qui séparèrent Jung de Freud quant à l’interprétation des rêves et qui ne manquera pas, aussi, de vous mettre en garde sur le nombre exponentiel des mièvreries œdipo-narcissiques qui prolifèrent actuellement sur Internet…

*issu de la postface de son second tome « Psychanalyser Jung » (Ed. du Réel, 2018).