Eros et Psyché, deux archétypes universels

Apulée, simple écrivain du IIème siècle de notre ère et auteur du premier best-seller connu « l’Âne d’Or » ? Ou bien grand initié aux mystères d’Eleusis qui distilla à travers ses écrits sa Connaissance ? Difficile de trancher cette question dans un sens ou dans l’autre quand on sait que même les autorités romaines de son époque l’on traduit en justice pour exercice illégal de magie… Justement Marco Zulian et Eve Bertelle reprennent ici l’un des célèbres passages de son « roman » (appelons-le ainsi) : celui des amours de la princesse Psyché avec le dieu Eros, fils de Vénus.

Pour visionner ce film ajoutez le au panier ou
abonnez-vous pour un accès à tout le catalogue !
51:19
À partir de 12 € / mois
Achat en VOD / 15 €

Au-delà du premier volet narratif, ils nous emmènent dans une lecture symbolique d’inspiration jungienne.

zulian eros 1zulian eros 2

Un mythe qui questionne les liens unissant amour et désir. Et qui nous invite à prendre soin de notre âme et non de nous soucier des apparences (cf. la Beauté).

Deux des originalités de ce mythe sont de nous présenter la déesse de la beauté, Vénus, comme marâtre, et aussi de demander, pour une fois, à une femme, Psyché, d’effectuer un aller-retour aux enfers. Acte héroïque s’il en est, et le plus souvent effectué par les tenants du sexe masculin.

Eros et Psyché, principes masculin et féminin, leur histoire d’amour, les embuches (états dissociatifs ?), les épreuves que Venus demandera à Psyché de surmonter, le rôle des Daïmones, les aides irrationnelles et providentielles (les fourmis, le vent Zéphyr), leur accession à l’Olympe : autant d’éléments symboliques qu’Eve Bertelle et Marco Zulian décortiqueront avec le prisme cher à Carl Gustav Jung, celui de l’individuation. Et pour eux de souligner le caractère universel et atemporel de ces archétypes...

Haut