Michel Guay

Michel Guay est Canadien, né à Halifax en 1961. Sitariste, chanteur et compositeur il débuta ses études musicales en 1971 au Conservatoire de Musique du Québec à Montréal en guitare classique.

Sa recherche personnelle le mène très tôt vers une musique modale improvisée anticipant ainsi la découverte de la musique Indienne. C’est après avoir vu Ravi Shankar en concert qu’il entreprend un périple en 1978 à travers l’Europe, l’Afrique et le Moyen-Orient dont les musiques seront le thème principal et l’affinité grandissante, le fil conducteur qui le mèneront jusqu’en en Inde en 1980.

Il reçoit une initiation au sitar avec Baloji Shrivastava à Agra qui dure quelques mois et, réalisant l’envergure du projet il décide de s’installer à Bénares, un des grands centre d’enseignement traditionnel en Inde où il vivra et étudiera jusqu’en 1991.

D’abord élève de feu Pandit Ramdas Chakravarty et ensuite du Doyen de cette Gharana (école, lignée) feu Ustad Mushtaq Ali Khan, il étudie aussi le chant Khyal avec feu Pandit B.C. Patekar de la Jaipur-Atrauli Gharana, le tout dans la plus stricte tradition de l’enseignement orale de maître à disciple.
Il entame parallèlement des études universitaires au Music College de la Banaras Hindu University où il recevra un premier prix de conservatoire pour le Diploma in Sitar en 1984 et encore une fois pour le Bachelor of Music en 1987.Il complète le Masters Degree avec une bourse du Shastri Indo-Canadian Institute en 1991.
Il continuera d’étudier en Inde jusqu’au décès de son dernier maître, le chanteur B.C.Patekar en 1995.
De retour en occident, d’abord en Suède , il reviendra à son vieil amour, la guitare , pour enseigner à la Kommunala musik Skola de Karlshamn et créera l’association « Kala Sangam » (Confluence des arts) pour promouvoir la musique et la culture Indienne en Suède. Il fera aussi des études de pédagogie de l’enseignement à l’université de Karlstad. Il travaille avec une danseuse Indienne renommée installée à Stockholm, Kakali Mukhopadyaya, et avec Fazal Qureshi et Bengt Berger, tabliste et percussionniste établis en Suède.

C’est en 1998 qu’il est appelé à travailler en France avec le théâtre pour enseigner l’expression vocale à des comédiens. L’expérience se révèle fructueuse par de nouveaux contacts et de nouvelles expériences artistiques. Il collabore avec des artistes locaux tel que Abaji en tant que tabliste et plus tard comme compositeur pour l’illustration sonore. Sa musique de prédilection étant la musique indienne il se produit en tant que sitariste et chanteur de style khyal (Inde du nord).Outre la musique traditionnelle il participe à de nombreux projets à la confluence de l’orient et de l’occident. tel que la formation Hati avec Nicolas Genest, en tant que sitariste et chanteur (Maison de la Radio, Foire de Paris , Festival jazz de Guyane, Citea, etc..), et dans la même mouvance le groupe Freedom for Seeds avec Stéphanus Vivens. Il tourne aussi avec le Kabul Workshop en Europe et dans les Festivals (Radio France, Les Escales, St-Nazaire et à Paris à la Cartoucherie, le Tryptique, etc.).

Par ailleurs il a travaillé dans le milieu de la musique classique occidentale avec un quatuor à cordes sur des compositions de Julien Julian ainsi que l’ensemble « XVIII-21 Le Baroque Nomade » dans un projet fusion alliant musique baroque et musique orientale avec l’ensemble Syrien Twaïs (Festival Radio France, Abbaye de Sylvanès, Théâtre de Fontainebleau.).

Il a collaboré à de nombreux enregistrements pour la télévision, le cinéma et la radio.

Actuellement sa recherche musicale s’oriente vers une harmonisation des modes indiens et le travail d’une forme de composition intégrant les idiomes musicaux propres à l’orient et à l’occident ainsi que leurs contenus émotifs respectifs.

Plus d’informations, sur : http://michelguaysitar.com

Toutes les vidéos de Michel Guay