Jean-François Lecompte

Après une carrière passée au service de la communication de grands établissements financiers, Jean-François Lecompte a pris ses « quartiers d’automne » en Bourgogne, à Meursault. C’est dans cette vieille maison de famille qu’il a écrit son sixième ouvrage « Vézelay, une église guerrière », coproduit avec son ami Christian Beaudin, photographe connu pour ses ouvrages sur la vallée de la Loire.

« Tracez sur une carte un cercle dont le centre est à Vézelay et le rayon est Vézelay-Nevers. Vous y trouverez ce que l’architecture a produit de plus beau pendant cinq siècles. Les cathédrales de Sens et d’Autun, des basiliques à Vézelay et La Charité sur Loire, des places fortes militaires à Chateauneuf-en-Auxois ou La Rochepot, des abbayes à Fontenay ou Pontaubert, des palais ducaux à Nevers et Dijon, des établissements caritatifs comme les Hospices de Beaune ou la petite léproserie de Meursault en cours de rénovation. »

Habiter dans un tel endroit est un privilège, mais c’est aussi un devoir, celui de concourir à l’entretien, à la mise en valeur et à la notoriété des trésors de ce patrimoine exceptionnel.
Concernant Vézelay, la relation entre la basilique et ses visiteurs possède quelque chose d’étrange, de magnétique. Une force vous pousse à y revenir encore et encore. Rien d’étonnant qu’on l’ait dédiée à Marie Madeleine, reine de fidélité au cœur débordant d’amour. Rien d’étonnant que ce lieu ait été conçu et réalisé pour y assembler de grandes foules, lieu inspiré, lieu de conversion.

« Plus qu’un auteur, je suis avant tout un lecteur nous dit J-F Lecompte et toute ma vie je me suis constitué une bibliothèque pour faire face aux besoins documentaires d’un chercheur scrupuleux. Aujourd’hui près de 7000 volumes m’accompagnent dans le quotidien de mes travaux. J’utilise aussi volontiers les ressources offertes par Internet, les deux sources se complètent plus qu’elle ne se concurrencent. »

Dans son premier livre (2003) l’auteur nous avait livré une anthologie de textes sur le personnage du Diable. Puis ce furent deux études centrées sur la culture médiévale ; les « Nombres Templiers » et la « Symbolique du Graal ». Deux occasions de pénétrer l’imaginaire médiéval dans une spiritualité très élevée, qui s’exprime par métaphores.
Les deux œuvres suivantes « l’affaire Dolet » et « Spirales » ont abordé le paradoxe de notre monde, impitoyable à certains égards, mais toujours en expansion et porteur d’espoir.
Les ouvrages de JF Lecompte sont disponibles en librairies (boutiques ou virtuelles) ou chez son éditeur E-Dite.

Toutes les vidéos de Jean-François Lecompte