Anne-Marie Baron

Docteur ès lettres, présidente de la Société des Amis d'Honoré de Balzac et de la Maison de Balzac, critique de cinéma, Anne-Marie Baron privilégie une approche psychanalytique et mythanalytique du roman du XIXe siècle. Elle a publié Le Fils prodige ou l'Inconscient de « La Comédie Humaine » (Nathan, 1993), Balzac ou l'auguste mensonge (Nathan, 1998), Balzac ou les hiéroglyphes de l’imaginaire (Honoré Champion, 2002),

Balzac et la Bible (Honoré Champion, 2008), Balzac à vingt ans (Au Diable vauvert, 2012). Elle termine un Balzac occulte. De l’alchimie aux sociétés secrètes, à paraître en octobre 2012 aux éditions L’Âge d’homme.

Sur le cinéma elle a publié une bio-filmographie d’Orson Welles (PAC, 1986), un essai intitulé Balzac cinéaste (Méridiens Klincksieck, 1990), un essai sur l’adaptation : Romans du XIXe siècle français à l’écran. Problèmes de l’adaptation (Presses de l’Université Blaise Pascal, Clermont-Ferrand, 2008), et, aux éditions du Conseil de l’Europe - auprès duquel elle est expert pour la représentation cinématographique de la Shoah - La Shoah à l’écran. Crime contre l’humanité et représentation en 2004 (l’édition en langue anglaise a paru en 2006 : The Shoah on screen. Representing crimes against humanity). Sans compter, bien entendu, de très nombreux articles et des éditions critiques 

Toutes les vidéos de Anne-Marie Baron