Remonter ces sources en effet n’a rien d’évident : on sait que les origines de la France sont multiples et hétérogènes. Quant aux Celtes ils ont laissé fort peu d’écrits comparativement aux Grecs ou aux Romains, et une grande partie de ces derniers a d’ailleurs été remaniée par les moines chrétiens. C’est ainsi que s’est produit le syncrétisme : la christianisation des mythes païens, un fait assez connu mais dont on ne soupçonne pas forcément l’ampleur, ni notre incapacité au final à retrouver  précisément le "matériau" originel. Ainsi des processions de dragons - auxquels l’Eglise ne parvint jamais à mettre fin malgré ses interdictions expresses dans ses conciles de 600 à 900 - avant de se résigner vers 1200, et se résoudre à faire défiler le clergé en tête de ces processions…. Vox populi, vox dei… ! 

Cette locution se trouve d’ailleurs bien illustrée par les exemples évoqués dans cet échange : les mythes se déforment, se reforment, se transforment, mais finalement passent les siècles, à tel point que vous serez étonnés de découvrir combien de gestes, de façons de penser issus de cette culture nous imprègnent encore aujourd’hui. Les fontaines miraculeuses par exemple. Et ce, alors qu’en France, sur ce sujet comme sur d’autres, l’attitude de déni et de mépris est hélas de mise, encore aujourd’hui. Faut-il y voir quelque peur archaïque d’un passé ambigu, en ce qu’il charme volontiers par sa dimension merveilleuse, mais effraie tout autant par son ombre ?

De fait, notre époque semble redécouvrir son "folklore", aussi longtemps qu’il est édulcoré, autrement dit qu’il n’a plus grand-chose à voir avec ce qu’il a pu être à l’origine, où cruauté et merveilleux s’imbriquaient...
Voulez-vous partir à la recherche de ces légendes oubliées (voire refoulées) de Gargantua, d’Arthur, ou du dieu à la main d’argent (et oui, Tim Burton n’a rien inventé…) ? Le vocabulaire en tout cas atteste que la table ronde existe toujours…et celle à laquelle nous convie Michel Cazenave ressuscite pour nous un peu de notre passé oublié.

Une "table ronde" de 53 minutes enregistrée au Forum 104