Ses principaux maîtres, Lao-Tze, Lieh-Tze, Chang-Tze, parlent le langage de l’éternité, dévoilant, par l’intermédiaire de métaphores et symboles, l’essence du Réel. 
Le Tao Tê King, texte phare du Taoïsme , débute ainsi « La Voie vraiment Voie est autre qu’une voie constante ». Or, la caractéristique d’une voie ordinaire c’est qu’elle est immuable, constante, permanente. Le Tao se caractérise par l’idée contraire : l’Etre ou le Non-être, la vie et la mort, le plaisir et la peine, alternent sans cesse. Tout est impermanence. Il n’y a rien qui soit fixe ou immuable. Un et multiple, universel et particulier, transcendant et immanent, le Tao est non seulement ce qui fait être chaque chose pour ce qu’elle est, mais aussi, la manière d’être de chaque chose. Le Tao englobe tout.

paca_TR26_tao_1paca_TR26_tao_2


En soi, le Tao ne peut être dit. Le nommer signifie se placer en dehors, lui ôter sans condition de tous les possibles. Malgré son caractère indicible et inconnaissable, Marc Halévy, physicien, Pierre-Marie Hazo, praticien en médecine chinoise et Erik Sablé, écrivain, vont essayer, dans cette table ronde, de se mettre sur la voie du Tao : pourquoi est-il impossible de la définir ? Si on ne peut le dire, est-ce qu’on peut l’atteindre ? Le tao est-il en opposition à la modernité ou l’englobe-t-il ?

paca_TR26_tao_3paca_TR26_tao_4

En quoi le Tao est-il une philosophie libertaire ? En quoi les communautés hippies furent-elles le reflet du Tao ? Quelles sont les différences entre l’empereur chinois et le prince taoïste ? Le Taoïsme  a-t-il encore des messages a nous donner pour nous sortir des brumes de notre modernité ? Autant de questions pour replacer le Tao au cœur de la métaphysique universelle.

paca_TR26_tao_5paca_TR26_tao_6

Souvent réduit, voire défiguré, à travers un processus huilé de vulgarisation par les schémas de la mentalité antimétaphysique et matérialiste moderne, nos trois auteurs ont le mérite de redonner au Tao sa force et son rang.


Une table ronde de 50 minutes, animée par Isabelle Pacaud.