"Aller quérir cette grâce à sa source", tel est l’un des fondements de l’orthodoxie….

joli romanides1joli romanides2
Cette voie cardiaque, directe, doit aboutir à une guérison holistique : tant spirituelle, psychique que physique. Mais on doit guérir l’âme d’abord afin qu’elle purifie le corps; une certaine ascèse est donc un préalable à la purification. Selon l’orthodoxie, les saints et saintes ont atteint à cette guérison.
Ainsi Romanides transforme la théologie en une pratique concrète, fort éloignée des spéculations romaines très théoriques, scolastiques ou intellectuelles. D’ailleurs le discours orthodoxe est très apophatique, inspiré de la théologie négative du pseudo Denys où l’on s’efforce d’abord d’être plutôt que de discourir.
Dans la vision de Romanides, qui n’est pas sans rappeler un certain gnosticisme néoplatonicien, le christianisme est même la religion de la fin des religions….
Souhaitez-vous découvrir cette doctrine et son effort constant à entretenir une "relation vrai et authentique" avec son Créateur ? Réponse de Thierry Jolif dans cet exposé de 38 minutes.


*Le père John Romanides, né au Pirée en 1927, mort à Athènes en 2001, fut ambassadeur de l’Eglise grecque au Concile mondial des Eglises. En tant que théologien, il professa une forme de voie directe et thérapeutique qui ne laissa pas de provoquer de vives contradictions.