« Le passé m’a révélé la construction de l’avenir » écrit Pierre Teilhard de Chardin. A partir d’une réflexion et d’une expérience scientifique (géologie et paléontologie), l’auteur donne une vision cohérente de l’univers et de l’homme. Ses réflexions intègrent l’ensemble de leur histoire pris sous l’angle de l’évolution et fondent une nouvelle histoire naturelle qui modifie profondément la philosophie, la morale et la religion.

Les écrits de Pierre Teilhard de Chardin portent aussi sur une voie de développement personnel. Pour l’auteur, la voie du bonheur inclut en effet trois étapes successives :
1 °) se centrer, se connaître soi-même, être soi-même pour se développer
2°) se décentrer : s’ouvrir à l’autre, aimer. Ce décentrage ne peut se réaliser que si, au préalable, on s’est soi-même bien centré, faute de quoi on risque de se déconstruire…
3°) se sur-centrer, dans son rapport à l’autre. Dans ce sur-centrage, on se relie à un principe supérieur : point Oméga (Christ cosmique dans l’acception chrétienne) ou Esprit (dans une acception laïque).

ernst_pensee_teilhard_chardin_1ernst_pensee_teilhard_chardin_2

La pensée philosophique de Pierre Teilhard de Chardin nous conduit ainsi à de nombreuses interrogations sur la nature du genre humain, qui trop souvent « divise, au lieu de réunir ». Parmi celles-ci :
- Pour quelles raisons les églises institutionnalisées rejettent-elles systématiquement les interprétations intérieures, mystiques, de leurs membres, aussi brillants et dévoués soient-ils ?
- A l’heure où les travaux de Darwin sont célébrés, érigés en nouveau dogme par certains scientifiques « modernes », les réflexions de Pierre Teilhard de Chardin éclairent d’un regard tempérant, ouvert et actuel ces questions qui apparaissent ainsi complémentaires et non contradictoires.