Chers Baron Haussmann et Jean-Charles Alphand : quel "inconscient collectif" a guidé vos plans ? Vos plans représenteraient-ils une sorte de testament muet, et secret ?

Le début du XIXème siècle représente sans conteste la belle époque des tables tournantes : toute l’élite se devait d’appartenir à la franc-maçonnerie, alors naissante. Les termes d’ésotérisme et d’occultisme rejoignaient au même moment nos dictionnaires. Les découvertes égyptiennes passionnaient les foules. Fort naturellement, ce climat pétris de merveilleux et de mystères a fortement imprégné la culture de l’époque : littérature, musique, architecture.

Les ouvrages sur le Paris ésotérique sont nombreux et parfois délirants, il faut bien l’admettre. Néanmoins certaines coïncidences s’avèrent franchement troublantes. Le chercheur libre Thierry Van de Leur s’est justement passionné pour ces questions et ses travaux ont fait l’objet d’une parution singulière : le Parisis Code.

Le Parisis CodeLe Parisis Code

Ainsi, constater que, vu depuis le ciel, l’Opéra de Paris Garnier et ses grands boulevards constituent une croix d’Ankh, que le jardin des Buttes Chaumont représente exactement la tête d’un aigle (napoléonien ?) dont l’œil pointe vers telle ou telle direction ne mérite pas, selon nous, de s’extasier outre mesure… .

L’intérêt du travail de notre chercheur réside plutôt dans le fait suivant: il nous invite à cheminer au-delà de ces considérations symboliques pour opérer une bascule vers le monde de l’invisible, pavée de coïncidences troublantes, un monde où ni la main de l’homme, ni aucun plan prévisible, n’ont plus voix au chapitre…

En effet, selon la date de naissance d’une personne, le nom de la rue de sa naissance, le saint du jour, le parcours professionnel et le décès de cette personne, Thierry Van de Leur établit des recoupements topographiques qui prennent, fort étonnement, la forme d’alignements très précis. Un peu comme si, pour certains d’entre nous, tout était prévu, écrit par avance….

Et pire encore, même postérieurement au décès d’une célébrité, il constate qu’une place, une bibliothèque municipale ou un square vont lui être commémorativement dédiés. Or ce lieu rejoint, lui-aussi, ces "alignements" que notre auteur nomme "lignes de destin".

Affirmations gratuites ?

"A force de trop chercher, ces ésotériciens finissent toujours par trouver quelque chose !" entend-t-on souvent…..

van-de-leur-parisis-code-3van-de-leur-parisis-code-4

A vous de vous forger ici une opinion à travers ses différents exemples (la chanteuse Barbara, le danseur Rudolph Noureev et même des figures politiques contemporaines) dans cet entretien mené par Cédric Mannu.