Affilié à de nombreuses organisations intiatiques, il fonda l'Ordre Martiniste avec Augustin Chaboseau en 1891, sous l'influence de la pensée de Louis-Claude de Saint-Martin.A la tête d'une production littéraire impressionnante, qui lui valut le surnom de "Balzac" de l'occultisme, il laisse derrière lui 160 ouvrages, almanachs, articles et revues.

Il est évoqué ici par Yves-Fred Boisset, directeur de la revue "L'initiation", fondée par Papus en 1888.