Panorama des courants astrologiques français, de 1950 à nos jours

Tous les astrologues professionnels ont développé un sens aigu de l’interprétation du mouvement des astres et de leurs influences sur nous, ici-bas. « Une osmose permanente entre le Ciel et la Terre » selon les propres termes d’Yves Lenoble. Néanmoins, passé ce postulat de départ, et « concorde générale », force est de constater que le paysage astrologique est loin de former une mer calme et uniforme. Bien au contraire…

Pour visionner ce film ajoutez le au panier ou
abonnez-vous pour un accès à tout le catalogue !
34:02
Je m'abonne
À partir de 12 € / mois
Achat en VOD / 15 €

En effet, en y regardant de plus près, on s’aperçoit que l’astrologie est comme un kaléidoscope* : chaque lecture donnera une interprétation sensiblement différente. Les formes, les couleurs et leur ordonnancement varieront. Cette variable d’interprétation dépendra de la grille de lecture de l’astrologue, c’est-à-dire le « courant » auquel il appartient et donc de l’enseignement qu’il a reçu.

lenoble courants 1lenoble courants 2

Astrologie savante et astrologie populaire, de l’antique au quantique.

De par sa longue pratique de l’astrologie (bientôt un demi-siècle !) et le grand nombre de colloques qu’il a organisé, Yves Lenoble est sans conteste l’un des astrologues le plus légitime pour brosser, avec objectivité et exhaustivité, ce panorama de l’astrologie contemporaine.

lenoble courants 4lenoble courants 3

« Certains courants sont plus philosophiques, plus orientalistes, voire ésotériques que d’autres »

Ainsi, chronologiquement, depuis la psychologique (A. Barbault), l’universelle (R. Pellard) la globale (C. Santagostini), en passant par la conditionaliste (J.-P. Nicola), l’humaniste (A. Ruperty, D. Rudhyar, S. Djian-Gutenberg) sans oublier la karmique (D. Koechlin de Bizemont, I. Andrieu et L. Larzul), Yves Lenoble nous indique ici les lignes saillantes qui différencient ces astrologies.

Il nous fournit ainsi des clefs de compréhension, aussi simples qu’efficaces, qui nous permettront de distinguer précisément ces différents courants. Et, selon nos interrogations profondes, savoir vers quelle porte frapper…

Parmi les nombreux astrologues évoqués par Yves Lenoble, citons aussi les noms de François Villée, Denis Labouré, Catherine Aubier, Yvan Othenin Girard, Danièle Jay, Giuseppe Bezza, Daniel Verney, Solange de Mailly-Nesle, Patrick Giani ainsi que Robert Hand & Robert Zoller (Project Hinsight, 1993).

Visiblement, les foires d’empoignes qui ont pu emailler le paysage astrologique français se sont tues. Uranus et Jupiter à nouveau copains. C’est heureux.

Remerciements à la FDAF (Fédération des Astrologues Francophones) pour son accueil et organisation, colloque « Parlons Avenir ! », du 22 février 2020, à Paris.

* pour les amateurs d’étymologie (et du Tetrabiblos de Ptomélée ?) kaléidoscope vient de kalos = « beau », eidos = « image », skopein = « regarder ». Un prérequis pour se plonger dans la quintessence d’un thème, non ?

 

Haut