Quel pont entre médecine occidentale et chinoise ?

Le caducée d’Hermès nous montre deux serpents entourés sur une baguette. Ces deux serpents formeraient-ils les deux faces d’un même miroir, symbolisant le reflet et le modèle…. ou encore l’interconnexion entre le monde visible et invisible ? C’est bien sur cette voie médiane que Manola Souvanlasy propose de nous emmener. En effet, pour ce médecin qui allie, chose rare, une double expérience professionnelle : médecin généraliste "occidental" et médecin chinois "traditionnel", ces deux médecines ne se regarde pas "en chien de faïence" mais au contraire, elles se nourrissent mutuellement…. 

Pour visionner ce film ajoutez le au panier ou
abonnez-vous pour un accès à tout le catalogue !
46:13
Je m'abonne
À partir de 12 € / mois
15 €
Achat en VOD / 15 €

Si l’une se préoccupe essentiellement du monde visible, par exemple les lésions, l’autre se préoccupe surtout de l’invisible : les émotions, l’équilibre énergétique, le Chi.

souv medecine chinoise1souv medecine chinoise2

Il y a un siècle et demi, en France, alors que nous étions à l’aune de la découverte de l’influence de la psyché sur l’équilibre du corps humain, certains médecins (avec l’arrogance qui caractérise souvent les positivistes ou les ignorants) raillaient ces recherches : " je n’ai pas trouvé sous mon scalpel la fine pointe de l’âme du malade ! " disaient-ils... Pourtant, plus de deux millénaires auparavant, déjà, les médecins orientaux avaient mis à jour l’influence des émotions sur notre organisme et même leur corrélation entre nos cinq organes Yin et nos six entrailles Yang…..

Souhaitaient découvrir cette formidable complémentarité entre médecine chinoise et occidentale et l’inépuisable grille de lecture analogique entre éléments, anatomie, saisons, cosmos….

Ainsi comprendrez-vous la pertinence de la citation d’Hermès "tout ce qui est en haut est comme ce qui est en bas, pour l’accomplissement d’une seule chose"… Phrase qui se révèle donc en tout lieu et de toute époque éternelle…!

Haut