La sortie hors du corps à l’épreuve de la science

Notre conscience est-elle le simple fruit de notre physiologie ? Est-elle inséparable de notre corps physique et siège-t-elle systématiquement dans notre cerveau ? Si, spontanément, vous répondez à trois reprises « oui » à toutes ces questions, alors comment expliquez-vous que 10% de la population est susceptible de connaitre au cours de son existence « une sortie du corps » ? Et pour 66% de ces personnes, ces phénomènes se reproduiraient plusieurs fois dans leur vie !

Pour visionner ce film ajoutez le au panier ou
abonnez-vous pour un accès à tout le catalogue !
1:03:20
Je m'abonne
À partir de 12 € / mois
15 €
Achat en VOD / 15 €

La sortie hors du corps (Out of body experience) est, comme son nom l’indique, une sensation de sortir hors de soi, d’aller visiter d’autres lieux, et « percevoir » ce qui s’y passe...  Présentée en ces termes assez simplistes, cette faculté aurait tous les traits d'un channelling infantile dont Internet et un certain état d’esprit marchand se sont emparés. Le hic, salvateur, c’est que des scientifiques très sérieux s’intéressent à ce phénomène, l’étudient avec leur méthodologie et… confirment la réalité de ce phénomène !

Dissocier la rêverie de l’hallucination et toucher « la réalité objective ».

dethiollaz fourrier obe 1dethiollaz fourrier obe 2
Sylvie Delthiollaz (docteur en biologie moléculaire) et Claude Charles Fourrier (psychothérapeute) ont récemment fait paraitre un ouvrage* relatant leur dix années d’exploration de la conscience au sein de leur fondation suisse ISSNOE. A travers l’exemple - devenu célèbre - de Nicolas Fraisse, qui, osons l’expression, est un sérieux défi à toute forme de pensée rationnelle, ils répondent ici aux questions d’Erik Pigani, expert, aussi, de ces questions.
Avec simplicité, objectivité, et sans jamais quitter la rigueur des protocoles scientifiques, ils témoignent de la véracité de ces perceptions, mai aussi de le difficulté pour les expérienceurs tout d'abord d’identifier ce phénomène lorsqu’il se produit (cela principalement à cause du mental qui abuse, une fois de plus, de sa toute puissance) ; puis dans un second temps, de tout simplement « verbaliser » cette expérience indicible, troublante, traumatisante parfois, de « cette fusion avec le Tout » …
Un sujet remuant, passionnant, associant psychologie, mystique et métaphysique... et qui annonce peut-être la fin du matérialisme ambiant ?

* « Voyage aux confins de la conscience. Dix années d’exploration scientifique des sorties hors du corps.
Le cas Nicolas Fraisse », (Guy Trédaniel éditeur, 2016)

Haut