Ici, nous aborderons les « Ombres et lumières du symbolisme secret des jardins de Versailles »…

Un testament non pas gravé dans la pierre, mais dans le végétal. Un élément « vivant » qui se nourrit d’eau et de lumière, et ce n’est pas le fruit du hasard…

leturgie versailles 1 1leturgie versailles 1 2

Louis XIV fut véritablement obnubilé par son image, sa renommée et sa postérité. Il se fît appeler  « le Roi Soleil » et fort logiquement, les représentations solaires d’Apollon se cachent dans les nombreux bosquets, bassins et fontaines du château de Versailles. Un château qui devint, au fil de sa longue et tumultueuse vie, « son chef-œuvre », et dans lequel « aucun détail n’a été laissé au hasard ».

Mais à travers les choix architecturaux de ces jardins, notamment ses nombres, la présence de ces inquiétantes figures aquatiques, gueules ouvertes ou gueules fermées (un « détail » pour nombre de visiteurs mais pas pour nous) : de quelle nature étaient véritablement les plans du Roi ?

Louis XIV a t-il sciemment établi plusieurs promenades et ainsi plusieurs « niveaux de lecture » à ses jardins et ses visiteurs ?

leturgie versailles 1 3leturgie versailles 1 4

Cette quête quasi obsessionnelle pour la lumière, cette soif d’illumination, constituerait-elle, à postériori une sorte de déni, un refoulement du surgissement d’une ombre alors grandissante, et menaçante pour son pouvoir (à savoir, au même moment : les guerres civiles en Angleterre, suivies de l’exécution de Charles 1er d’Angleterre ; accompagnée en France de la révolte de la Fronde).  

Ces fastes et dépenses,  « le chant du cygne » d’une monarchie à la française ?

Dans ce premier volet, Claudine Léturgie-Blanquart nous emmène dans ce Versailles méconnu. Un voyage, illustré de nombreuses photographies, qui atteste que le message initialement souhaité par ce monarque a traversé les âges et résisté aux affres du temps et de l’histoire….