Tiers Inclus et translittérature

Un texte de Pompiliu Craciunescu lu par Basarab Nicolescu (en l’abscence de l’auteur) . Pour étayer le texte de Craciunescu, Basarab Nicolescu commence son exposé en évoquant la figure de l'écrivain Vintila Horia, le seul auteur roumain (d'expression française) à remporter le prix Goncourt en 1960. Car c'est à partir de ses écrits, ainsi que dans l'analyse du rapport épistolaire entre l'écrivain et Stéphane Lupasco, que Pompiliu Craciunescu, maître de conférence, écrivain, critique littéraire, a érigé sa théorie des liens entre Tiers inclus et Translittérature. Une théorie qui est basée sur la profonde communion de destinée de l'écriture romanesque de Horia et de la recherche scientifique de Lupasco.

Pour visionner ce film ajoutez le au panier ou
abonnez-vous pour un accès à tout le catalogue !
19:24
Je m'abonne
À partir de 12 € / mois
15 €
Achat en VOD / 15 €

Ce n'est pas un hasard si dans "Persécutez Boèce", l'un des romans de Vintila Horia, un personnage est inspiré directement par Stéphane Lupasco. Pour Craciunescu, les romans de Vintila Horia " acquièrent une forte valeur transgressive fondée sur le lien entre gnoséologie et métaphysique". 

Dans cet exposé, Basarab Nicolescu, à travers les paroles de Pompiliu Craciunescu, revient sur la beauté profonde de l'écriture de Horia et nous révèle la richesse des liens, directs et indirects, entre ces deux consciences hautement significatives de notre siècle.

Cette conférence (20 min)  a été enregistrée à l’Unesco lors du Colloque « A la confluence de deux cultures : Lupasco aujourd’hui »  et organisée par Basarab Nicolescu (CIRET), en 2010.

Haut