Patrice Serres, sinologue, nous dévoile le système de résonances et de correspondances entre le calendrier et le tarot chinois, issu des 24 images rouges (Hong Hua).
En remontant le temps, nous découvrons la genèse de ces 24 images, comment les caravaniers s'en servirent comme jeu de cartes puis leur arrivée en Inde qui donna naissance au jeu d'échec puis au Tarot. Une population vouée à l'exploitation des jeux de hasard (interdits par les brahmanes) sera contrainte à l'exil et après quelques détours, notamment à Prague, se retrouvera en Europe. On les appellera ainsi "les bohémiens" et dans leurs bagages se trouvera le "Tarot des bohémiens ".
serres_tarot_1serres_tarot_2
Quels sont les liens entre les Hong Hua, le jeu d'échec indien et le Tarot de Marseille? Par quel formidable coup de dé, le jeu est-il passé de 24 lames à 22 lames…. Les cartes représentant " l’eau" et le "travail " ont en effet été supprimées. Quel sens conférer à cette évolution ?
serres_tarot_3serres_tarot_4
On retrouve des vestiges du tarot chez tous les peuples du monde. Véritable oracle pour certains, il possèderait le secret de la transmutation des ténèbres en lumière. Au moyen de cette clef universelle du symbolisme, les allégories de peuples aux us et coutumes fort différents se rejoignent, deviennent intelligibles.
serres_tarot_5serres_tarot_6
Patrice Serres dans cet exposé de 23 min nous fait voyager entre tarots, calendriers et zodiaques établissant ainsi les liens entre les signes et les phases du temps.