La capture du Cerbère, naissance du Nouvel Homme - 12/12

Les plutoniens entretiennent une sympathie naturelle pour l’invisible, les jeux de pouvoir : tout ce qui à trait aux cycles de mort et de renaissance. Pour ce douzième et dernier travail - que Luc Bigé rattache justement au Signe du Scorpion - Eurysthée va demander à Hercule de capturer et lui rapporter le chien à trois-têtes, surmontés de serpents : Cerbère. Ce chien garde férocement la porte d’entrée du royaume des morts, que contrôle son maitre, Hadès. Cette porte est un peu spéciale, car à sens unique : il est loisible pour tout à chacun de la franchir, et d'entrer dans le monde des morts. Mais pas d’en sortir ! Le molosse tricéphale veille au grain.

Pour visionner ce film ajoutez le au panier ou
abonnez-vous pour un accès à tout le catalogue !
50:18
À partir de 12 € / mois
Achat en VOD / 15 €

Rare sont les personnages qui sont entrés dans ce royaume et parvenus à en ressortir. Citons les noms d’Orphée, Christ, Perséphone, Dionysos et, dans une moindre mesure, Faust. Par l’accomplissement de ce douzième travail, Hercule va ajouter son nom à cette liste. 

trav 12 cerbere 1trav 12 cerbere 3

Un chien qui surveille les limites et un commanditaire qui les repousse toujours plus loin.

Eurysthée signifie « qui pousse plus loin les limites », et les douze travaux qu’il confia à Hercule représentent douze façons de pousser plus loin les limites de sa conscience, pierres blanches de son parcours héroïque. Dans ce douzième travail, et épilogue de la série, Hercule va devoir affronter un chien : n’y a t il pas meilleur opposant, pour garder un territoire, surveiller les limites, qu'un chien ? 

trav 12 cerbere 2trav 12 cerbere 4

Il est question ici de franchir des seuils, d’ouvrir des portes, et in fine : d’abolir ces frontières. Entrer dans le ventre de la terre, et assimiler ces réalités ultimes.

Luc Bigé nous relate ici le parcours héroïque d’Hercule dans le ventre de la Terre, son franchissement de la rivière Styx sur la barque de Charon, sa rencontre avec les ombres, Méléagre et Méduse, Pirithoos et Thésée, « assis sur le siège de l’oubli », puis avec Hadès.

Pourquoi ce chien a-t-il trois têtes, surmontées de serpents ? Luc Bigé nous donne ici son interprétation, en lien avec l’articulation tripartite du conscient-inconscient-surconscience.Cela en lien avec les énergies chtoniennes représentées par les serpents.

Et tout cela : pourquoi ? Pour la réalisation du miracle d’une seule chose : devenir un nouvel homme, renaître à Soi, à l’instar de Dionysos, le deux fois né…

------------------------

* Liste des quinze exposés : trois introductions suivies des douze Travaux
Hercule et les douze pétales du cœur - intro 1
Hercule et la puissance de la Lune - intro 2
Hercule, la vérité qui guérit – intro 3
Le lion de Némée, se regarder en face, sans tricher - 1/12
L’Hydre de Lerne, sortir de l’émotionnel pour entrer dans la Lumière - 2/12
La capture du sanglier d’Erymanthe 3/12
La biche de Cérynie, quand Apollon et Artémis fraternisent- 4/12
Les oiseaux du lac Stymphale : quand l’archétype traverse le piaillement des représentations 5/12
Nettoyer les écuries d’Augias, un mythe contemporain 6/12
Hercule et le Taureau de Crète : sur la légitimité d’une possession et le ravissement de la beauté - 7 /12
Les Juments de Diomède, ou l’art de canaliser les puissances de la Vie - 8/12
La ceinture de la reine des Amazones, s’ouvrir à l’inconnaissable - 9/12
Les vaches de Géryon : Se laisser féconder par le monde des mystères : les vaches pourpres de Géryon - 10 /12
Cueillir les Pommes d’Or du Jardin des Hespérides : entrer en contact avec les étoiles - 11/12
La capture du Cerbère, naissance du Nouvel Homme - 12/12

Haut