Qui est Icare ? (1/5)

« Pour entrer dans la signification de l’archétype Icare, il faut d’abord saisir les contours de celui de son père : Dédale » nous-dit Luc Bigé, en introduction de cette nouvelle collection, consacrée à l’étude du mythe d’Icare et du message qu’il nous envoie par-delà les âges. Dédale est un athénien, inventeur, architecte et forgeron. Si la pensée antique et la plupart des mythologues nous transmettent une image favorable de lui, louant son génie créateur, son inventivité ; Luc Bigé va nous dresser ici un portrait beaucoup moins élogieux de ce « savant fou », en particulier si on le met en perspective avec les problèmes de la société d'aujourd'hui.

Pour visionner ce film ajoutez le au panier ou
abonnez-vous pour un accès à tout le catalogue !
51:54
Je m'abonne
À partir de 12 € / mois
15 €
Achat en VOD / 15 €

Il prend alors les traits de « l’incarnation prophétique d’une société techniciste, marquée par son mépris du vivant ».

Qu’est qu’une civilisation dédalienne ? Faut-il payer de sa vie toute tentative de sortie ?

Dédale représente le prototype de l’ingénieur Géo Trouvetou qui trouve systématiquement une réponse à tout problème. Une caractéristique dont notre civilisation, depuis les débuts de sa révolution industrielle, s’est montrée particulièrement friande, mais qui, selon Luc Bigé, entretient un système malsain. Un système concentrique « qui tourne sur lui-même » puisque chaque nouvelle invention engendre de nouveaux problèmes qu’il faut à nouveau résoudre par de nouvelles inventions. Ainsi de suite...

bige luc icare 1 1bige luc icare 1 2
Un état de fait qui se traduit par une dictature matérialiste de type soft où « marchands », « breveteurs » se livrent une guerre sans merci pour satisfaire l’appétit d'un actionnaire invisible mais omniprésent, et dont la voracité est sans fin. 
Ne serions-nous pas là en présence d’une allégorie moderne de la bête infâme, transgénétique, que l’on tente de cacher au fond du labyrinthe, et qui chaque année nous réclame son « dû » ?

CAC 40 ou Minotaure ? Tenter de duper les Dieux (ici Poséidon) se traduit toujours tragiquement…

Souhaitez-vous lever le voile sur ce jeune personnage, Icare, qui tel comme son compagnon d’infortune dans sa jeunesse, Narcisse, fut sacrifié sur l’autel de la concupiscence et de l’indifférence ? 
Un premier exposé où Icare apparaitra comme « plaque tournante » entre deux autres figures incontournables pour comprendre l’Homme et son évolution : Prométhée l’inventeur et Protée le visionnaire …

Haut