Accueillir et déployer ses émotions pour guérir

"Les thérapies transpersonnelles vont chercher un matériel inaccessible par la parole !" affirme Djohar Si Ahmed. En effet, si les sciences dures permettent d’édicter un certain nombre de lois régissant notre monde matériel, ce désir d’établir des process reproductibles ne peut malheureusement pas être satisfait dans le champ des études de la psyché…. Ceci, au grand dam des partisans de cette volonté diabolique qui consisteraient à "plaquer de la mécanique sur de l’humain". Pardon Aristote, Freud ou Lacan mais cela fait plusieurs décennies que le monde entier s’accorde à penser que notre mal-être émotionnel ne peut plus - uniquement - se guérir allongé sur vos divans et sur ce mode exclusivement "verbal".

Pour visionner ce film ajoutez le au panier ou
abonnez-vous pour un accès à tout le catalogue !
49:11
Je m'abonne
À partir de 12 € / mois
15 €
Achat en VOD / 15 €

djohar-ahmed-emotions-guerir-1djohar-ahmed-emotions-guerir-2

Psyché en grec veut dire "âme" : une définition univoque de ce terme existe-t-elle aujourd’hui ? La réponse est négative.

Paradoxal, ne trouvez-vous pas ? Nous sommes actuellement sept milliards d’individualités sur cette planète, or il se trouve que chacun de nous est concerné par cette question, par cette absence de définition. En effet, chacun de nous est dépositaire de ce (même ?) fragment dont l’origine demeure encore aujourd’hui incertaine. Transpersonnelle ou spirituelle pour certains, immortelle dans de nombreuses traditions…. "Dieu est anagramme de vide" dit-on et dans un autre registre: "définir c’est finir". L’âme résiste donc à tout carcan : amis chirurgiens, neurologues ou ingénieurs des choses de l’esprit, cette notion échappera vraisemblablement encore dans ce siècle à vos bistouris, scanners ou systèmes métriques !
Djohar Si Ahmed est une artisan, une artiste qui sans règle préétablie (mais non sans bagage) sait décrypter les méandres de nos affects, nos états de souffrance. Que cette souffrance soit (1) infra-verbale, archaïque, ce qu’elle décrit comme "un aller-retour aux origines de la fondation de la vie psychique" ou dans un second temps (2) intelligible puisque "nous sommes des êtres humains, nous avons la possibilité de mettre en mots ce qui nous arrive, l’exprimer, le retourner"…. A travers

la PNL, l’hypnose, la respiration holotropique, ou la sophrologie,

Djohar saura grâce à ces différents outils identifier les méandres de votre âme, nommer les croche-pattes de vos émotions et ainsi, peut-être, vous proposer un chemin de guérison.
Son travail, sa longue expérience, elle l’évoque justement dans son dernier ouvrage "Les processus de guérison, accueillir et déployer ses émotions pour guérir" (Edts Dangles, 2015) coécrit avec Gérald Leroy Terquem.
Souhaitez-vous découvrir en quoi le transpersonnel peut mener au transcendant ?
Comprendre en quoi "ce qui fait souffrir l’être humain, c’est ce sentiment de quitter cette appartenance à la totalité" ?
Ce chemin de guérison emprunte-t-il nécessairement les pavements de la pensée animiste ?
Eléments de réponses ici, en compagnie d’Eriki Pigani.

Haut