Jean-Louis Revardel aborde ici la notion d’affectivité que Stéphane Lupasco plaçait à un niveau ontologique. Si le monde macrophysique est à dominante d’homogénéisation et le monde biologique à dominante d’hétérogénéisation, à la lumière des découvertes de  la physique quantique : quel lien pouvons-nous établir entre le monde de la microphysique et le monde neuropsychique... ?

revardel_1revardel_2

Réponse de l’auteur dans cet exposé de 20 minutes.
Cette conférence a été enregistrée à l’Unesco lors du Colloque « A la confluence de deux cultures : Lupasco aujourd’hui ».