De nombreux nobles, savants, comtes, ducs et princes régnants (incluant des Bourbons) se font initier, sans odeur de « soufre » particulière, ni de scandale. Néanmoins cet engouement inattendu pour cette société d’influences officiellement « anglaise » et « hanovrienne » effraya les tenants d’un pouvoir centralisé, catholique et français. Rappelons que ce dernier cherchait justement à préserver un semblant d’unité, et se remettait tout juste de la querelle du jansénisme….

paolini cromwell 3paolini cromwell 2

« La franc-maçonnerie est là pour détruire l’Etat et l’Eglise » : des allégations partiales, délirantes, que l’on doit à certains ecclésiastiques français… Et qui sont encore entendues, trois siècles plus tard….

Paul Paoloni nous retrace ici en introduction les grandes lignes du règne éclair et sanguinaire (notamment pour les catholiques et les irlandais) d’Oliver Cromwell. L'essentiel de son intervention porte néanmoins sur l'après Cromwell.

paolini cromwell 4paolini cromwell 1

La « Royal Society » et son « Invisible College » en ligne de mire ?

Une époque qui vit « la restauration anglaise » (1660) stuartiste, ainsi que la création de la Royal Society de Londres. Une société savante, totalement avant-gardiste pour son temps, et qui réunissait tous les domaines du savoir scientifique. Nul doute sur ce point : un soufle de Lumières ou Aufklärung courrait dans ses rangs...

Quelles étaient les origines et motivations de ce premier anti-maçonnisme ?
Quelle place y occupent les enjeux géostratégiques opposant catholiques et protestants ?

Eléments de réponses de Paul Paoloni dans cet exposé, passionnant, organisé par Politica Hermetica.

Les questions qui suivirent la conférence se trouvent sur YouTube, en libre accès.