Livres

Découvrez le meilleur des événements littéraires , les auteurs, artistes et célébrités associés à Baglis TV

Les médecins de l’âme de Christophe Queruau Lamerie

Après avoir retenu six grands maîtres spirituels ayant marqué l’humanité, Krishna, Zoroaste, Moïse, Lao-Tseu, Bouddha, Jésus et Mahomet, puis survolé « l’infinie diversité des religions et des croyances » en retenant six courants, judaïsme, christianisme, islam, hindouisme et bouddhisme et zoroastrisme, oubliant entre autres les religions préchrétiennes et notamment égyptiennes et grecques pour ce qui concerne l’Occident. L’auteur suggère que la multiplication des croyances serait le fruit amer d’une déformation des enseignements originaux. « Cela, dit-t-il, nous permettra de comprendre comment leurs commandements ont pu progressivement faire l’objet de déformations ou d’interprétations aussi divergentes. »

Mort et vie future selon quelques religions

Didier Rabosée se propose par ce livre de « présenter l’éventail des réponses que le genre humain a apportées à la question de la vie post-mortem : anéantissement, immortalité de l’âme dans l’au-delà, dissolution dans le Grand Tout, réincarnation, résurrection de la chair, vie éternelle ici-bas. ».

L’ouvrage commence par quelques incursions rapides dans les traditions d’Afrique noire et les traditions amérindiennes avant d’approcher le Livre des mors des Anciens Egyptiens : la momification, le périple dans l’au-delà et l’identification à Dieu, le jugement et la confession négative, les Champs d’Ialou et la fusion dans le soleil. En passant, il rappelle, avec Louis Cattiaux l’importance de la magie du nom, connue depuis la préhistoire et toujours actuelle à travers la pratique du « saint nom du Seigneur ».

 L’initiation des femmes de l’Antiquité à la Franc-maçonnerie

Parce que l’histoire, y compris initiatique, fut d’abord écrite par des hommes, la place de la femme dans le monde initiatique, si essentielle, demeure largement sous-estimée.

« Depuis l’aube des temps, nous dit Lucie Leforestier dans son avant-propos, une initiation dédiée aux femmes existe, bien qu’il soit impossible d’en trouver une histoire synthétique et cohérente, les historiens classiques ne s’attachant généralement qu’à l’aspect exotérique et artistique. Ce que des femmes initiées ont vécu et expérimenté est d’une richesse considérable… mais cachée. Il faut en avoir l’intuition et aller la quérir pour en extraire l’enseignement. »

Imaginaire et Maçonnerie

A Rennes-le Château, le 1er août 2015, s’est déroulée avec succès une manifestation organisée par l’association l’Œil du Sphinx, à la salle municipale de la Capitelle, autour du thème de l’imaginaire et de la Franc-maçonnerie. Cette rencontre, conduite par Lauric Guillaud et Philippe Marlin fut très réussie et a apporté une fraîcheur inhabituelle tant la multiplication des colloques institutionnels à caractère historique, certes intéressants du point de vue de chronos, finit par assécher la recherche initiatique qui, nécessairement, s’affranchit de l’histoire qu’elle soit personnelle ou collective.

Les mythes maçonniques revisités

Le travail de François Cavaignac, membre du Grand Orient de France, est ambitieux. Il veut éclairer les mythes fondateurs de la Franc-maçonnerie par la raison. Il considère le mythe comme « un défaut du développement de la raison », « le danger, poursuit-il, en est l’illusion apaisante qu’il peut procurer dans l’exercice réflexif ». Arc-bouté sur le dogme rationaliste et scientiste, il s’attaque bien sûr à l’approche d’un Gilbert Durand et de l’anthropologie de l’imaginaire comme à celle, pourtant plus classique, d’un Antoine Faivre. Il est aussi, finalement, dans le déni même de la fonction initiatique. François Cavaignac a privilégié dans son étude les mythes qui suivent : Euclide, Noé, Hiram, les deux colonnes antédiluviennes, la tour de Babel et le Temple de Salomon, trois personnages mythiques et trois constructions mythiques.

Franc-maçonnerie et internet sont-ils compatibles

Jiri Pragman est bien connu pour son blog maçonnique Hiram.be. journaliste, spécialiste du monde numérique et membre du Grand Orient de Belgique, il s’intéresse aussi au livre puisqu’il est à l’origine de la journée du livre maçonnique de Bruxelles, Masonica. Avec cet essai dense et bref, il fait le tour des questions qui se posent au sujet des rapports entre Franc-maçonnerie et internet. Si certains envisagent des loges maçonniques virtuelles, d’autres rappellent que la dimension initiatique ne saurait être numérique. Cependant la présence de la Franc-maçonnerie sur la toile est indéniable qu’elle soit officielle, à travers les sites des obédiences ou projection des désirs des uns ou des autres de partager, non sans ambiguïtés, dérapages et médiocrités.