Une utopie que d’aucun qualifierait de « tension métaphysique » et qui viserait à réunir « Foi et Raison », « Religion et Philosophie », quitte à effectuer quelques courts-circuits historiques. Après tout, les symboles ne se perçoivent-ils pas à travers une grille de lecture allégorique ?

cazzaniga fm 1cazzaniga fm 2

Les maçons sont-ils les fils de Noé ?

Gian Mario Cazzaniga est philosophe et ancien membre actif du parti communiste italien. Non-maçon (il nous l’indique à la fin de son intervention, lors des questions, précision qu’il nous semble utile de vous indiquer - ndlr), il se propose d’identifier les influences mythologiques et religieuses qui inspirèrent les protestants James Anderson et Jean Théophile Désaguliers, pères de la Franc-Maçonnerie moderne et auteurs des fameuses « constitutions ». Nous sommes alors dans la première moitié du XVIIIe siècle.
Ainsi « des Patriarches aux mystères anciens, des Esséniens aux Chevaliers Croisés, de l’Arche de Noé au Temple du Roi Salomon » Gian Mario Cazzaniga s’interroge sur l’existence et la persistance d’une révélation primitive nichée au sein de cette Franc-Maçonnerie, alors naissante, et notamment sur la récurrence de la figure de Noé.

Qu’est-ce qu’un culte primitif restauré ?

A l’heure où le Sacré, l’Initiation, connaissent de sérieuses « voies d’eau » et qu’un vent accru de modernité menace leurs voiles, souhaitez-vous conceptualiser cette Grande Arche ? Pénétrer dans ce sanctuaire par la pensée ? Un conservatoire  - et refuge - pour tous les sympathisants de ces « cultes primitifs restaurés » qui passionnera en premier lieu les pythagoriciens, les rosicruciens et les druides.


Enregistrement effectué lors des dernières rencontres Politica Hermetica 2017, à Paris, Sorbonne.