Le Grand Collège des Rites Ecossais du Grand Orient de France s’est récemment penché sur la biographie et la postérité maçonnique du grand voyageur Etienne Morin, l’un des fondateurs du REAA, mais aussi, pierre angulaire entre les maçonneries française, britannique et celle du Nouveau Monde.
Cette ambitieuse et passionnante étude n’aurait pu prétendre à une totale exhaustivité sans la présence et le regard d’un chercheur nord-américain : Josef Wäges, venant pour l’occasion de Dallas, apparaissait naturellement comme l’homme de la situation.

wages manuscrit baylot 1wages manuscrit baylot 2

Un Touché-Coulé, non seulement entre les couronnes britanniques et françaises, mais aussi entre la Grande Loge de Londres et la Grande Loge de France* !

Au fil de cette allocution, qui prend la forme d’une véritable bataille navale au beau milieu de l’océan Atlantique, Josef Wäges tentera de rassembler ces fragments historiques, éparses, et de répondre aux épineuses questions : « d’où lui provenait ces rituels » et « de quels pouvoirs disposait Etienne – Steven - Morin pour les établir, comme il le fit, à Saint-Domingue » ?

wages manuscrit baylot 3wages manuscrit baylot 4

Les « Elus Parfaits », premier haut-grade, à Bordeaux, en 1745 ?

Souhaitez-vous entrer dans cette plongée passionnante nous conduisant dans l’élaboration des premiers hauts-grades maçonniques tels que « l'Elu parfait »,  « le Sublime Prince du Royal Secret » et où deux manuscrits fondateurs interagissent : le manuscrit Francken et le manuscrit Baylot ?… 

* précisons que la Grande Loge de France, que nous connaissons actuellement (GLDF) a été fondée un siècle plus tard, en 1894, donc bien que les noms soient identiques, il ne s’agit pourtant pas de la même obédience.


Enregistrement effectué lors du colloque « Etienne Morin, 1717-1771, un homme aux sources de l’Écossisme », au Grand Orient de France. Merci au réalisateur Michel Robin.