Ce tableau comporte des symboles (emblèmes, animaux etc…) : autant d’outils destinés à accompagner leur évolution spirituelle. Autrement dit tenter d’effectuer cette « bascule » du spéculatif, verbal et intellectuel, à l’opératif : viser la modification de l’être, l’amélioration de l’individu. Un « processus » initiatique, selon leur terminologie, qui suit une graduation savamment orchestrée.

Le Rite Ecossais Ancien et Accepté est le rite le plus largement répandu à travers le monde… Mais son histoire est-elle pour autant aussi bien connue ?

jardin manuscrit saint domingue 1jardin manuscrit saint domingue 2

Etienne Morin naquit en 1717 à Cahors. Une date qui a valeur de « présage » puisqu’en effet, c’est l’année de naissance de la Franc-Maçonnerie telle qu’on la connait actuellement. Il fut négociant et franc-maçon, d’influence. En effet, ses fréquentes traversées de l’océan Atlantique, dans cette période de conflits incessants entre les couronnes britannique et française, le conduisirent bien souvent, manu militari, à Londres. Et ce qui aurait pu prendre la forme d’une case prison, devint pour lui un formidable cabinet de réflexion quant à l’élaboration du REAA….

Le 32ème grade, précède le 33ème, dernier et ultime grade du REAA.

Que l’on soit sympathisant, ou non, de la Franc-Maçonnerie, son histoire et influence méritent d’être connues de tous. Car en effet, bien souvent, ceux qui s’expriment à son sujet ne la connaissent pas.

jardin manuscrit saint domingue 3jardin manuscrit saint domingue 4
La communication de l’historien Dominique Jardin - dont le titre exact est « Aux sources du 32ème grade du REAA, le tableau de loge du Ralliement des Princes Sublimes, manuscrit Saint-Domingue, 1764 » - nous relate l’évolution historique de ce tableau.
Comment les emblèmes chrétiens (le tétramorphe notamment) se « militarisent » pour devenir singulièrement « maçonniques » et rencontrer la postérité que l’on connait.

Comment, aussi, en filigrane, théologie et politique se sont entrecroisées, nous sommes alors vingt avant la Révolution Française…
Amis du poète, académicien et « immortel** », Jean Cocteau ne soyez pas ainsi surpris d’y croiser au détour d’un rideau qu’une main bienveillante soulèvera pour vous, un « aigle à deux têtes », portant dans ses serres une dague et un cœur…

A vos réflexions et méditations !

* nous pourrions ajouter « les sœurs », mais rappelons qu’au XVIIIème siècle, les femmes n’étaient pas encore admises. Se référer pour cela à notre table ronde intitulée « Sur la place des femmes au sein de la franc-maçonnerie ».

** précisons que sur sa tombe (clin d’œil orphique ?) figure « Je reste parmi vous ».

Enregistrement effectué lors du colloque « Etienne Morin, 1717-1771, un homme aux sources de l’Écossisme ».
Nos remerciements vont au Grand Collège des Rites Ecossais du Grand Orient de France, ainsi qu'au réalisateur Michel Robin.