Il rappelle ainsi l'importance de la "voix juste" et de la prononciation créatrice, le sens caché des mots et des noms qui révèle la véritable personnalité de leur porteur, tel un langage spirituel en accord avec l'Esprit divin. Il poursuit sur l'importance du mot dans le rituel et la prononciation du serment, à la base de l'initiation maçonnique.