Menu
banniere01.jpg

Lundi dernier

…. Croix du service

…. Croix du service

 
26 janvier 2015

"La seule vraie question en psychologie demeure la question de l’incarnation !" nous dit Dominique Dubois. Dans ce second volet qui fait suite au premier exposé sur la Croix Solaire, l’auteur nous résume ce qu’elle nomme "la trame de la croix solaire dans le cycle d’une vie". Mêlant avec aisance et fluidité astrologie et psychologie (Mélanie Klein notamment), Dominique Dubois nous invite à reconsidérer certains "rendez-vous importants» dans la vie de chacun : l’adolescence, la crise du milieu de vie, qui constituent des occasions uniques pour gagner en affirmation de soi, en individuation.


Philosopher par le Feu

Philosopher par le Feu

 
26 janvier 2015

Orient et Occident se rejoignent sur les deux acceptions suivantes. Premièrement, "est philosophe" toute personne qui aime la sagesse (Sophia). Deuxièmement, le Feu symbolise le désir, les passions, tout ce qui est irrationnel, potentiellement dangereux et dévastateur… Comment donc parvenir à "philosopher par le Feu", puisque d’un côté nous avons l’image d’un sage cultivant l’équanimité, la juste mesure et de l’autre celle d’un Vulcain suant à grosses gouttes devant un fourneau qui menace à tout moment de le brûler ?


Top 3

L’aspect colloïdal dans les Quintessences alchimiques

 
19 janvier 2015

L’aspect colloïdal dans les Quintessences alchimiques

L’Elixir de longue vie, l’Or Potable des alchimistes donnant le secret de l’immortalité : mythe ou réalité ? Et bien laissons Patrick Rivière, un authentique alchimiste (et oui, il y en a encore de nos jours !), éclairer notre lanterne sur ce sujet mystérieux.
Patrick Rivière nous parle des curieuses propriétés chimiques et biologiques des colloïdes, qui sont de très fines particules en suspension dans une dilution. 


La réincarnation par Miriam Gablier

 
19 janvier 2015

La réincarnation par Miriam Gablier

Imaginez un instant : votre petit garçon de deux ans fait de violents cauchemars à répétition. Dans tous ses rêves, il se met dans la peau d’un pilote de l’US Army, décédant dans son avion, sur une île japonaise, en pleine deuxième guerre mondiale. "Imagination débordante infantile !" déclareraient hâtivement des parents un peu rationalistes (les adjectifs hâtif et rationaliste s’accommodent à merveille d’ailleurs). Là où le seuil rassurant de la rationalité se fait largement piétiner et dépasser, c’est quand le garçonnet nomme précisément son porte-avion, 


Mercure, fripon divin

 
5 janvier 2015

Mercure, fripon divin

De nos jours, encore, la Psyché recèle certains mystères que nos sciences dites "humaines" ne parviennent ni à poser à plat, ni à comprendre parfaitement. Le mot "Conscience", par exemple, fait partie de ces concepts qui, malgré notre développement scientifique, continue d’embarrasser nombre de psychologues, épistémologues ou neuroscientifiques. Pourtant la conscience est omniprésente, tant sur un plan individuel que collectif : elle joue à cache-cache avec le réel, elle est bien présente dans le visible, et cependant on la donne pour in-visible.


Nous devons à Corinne Sombrun une série très intéressante d’ouvrages sur le chamanisme : Journal d’une apprentie chamane qui relate sa rencontre avec un chamanisme amazonien, Mon initiation chez les chamanes et Les tribulations d’une chamane à Paris qui rendent compte de sa découverte d’un chamanisme mongol.

Dans Sur les pas de Geronimo, elle raconte sa rencontre avec Harlyn Geronimo, petit fils du héros de la résistance Apache.
D’autre part, elle a permis l’adoption d’un protocole de recherche sur la transe chamanique mongole en collaboration avec des chercheurs en neuro-sciences nord-américains et français.
Ce nouveau livre est une étape de plus dans son cheminement chamanique et dans une aventure spirituelle bouleversante qu’elle souhaite faire partager à tous ceux qui demeurent à l’écoute de leur propre nature.
Corinne Sombrun nous parle cette fois d’un peuple en voie de disparition, le « peuple des rennes », l’ethnie mongole nomade des Tsataans, sédentarisée par force en 1957 et qui n’a retrouvé ses rennes qu’avec le retrait des troupes de l’ex-URSS.
Enseignée par Enkhetuya, une chamane de cette ethnie, Corinne Sombrun va accéder à la culture de ce peuple, à ses traditions, adopter son mode de vie pour mieux témoigner d’un art de vivre et d’une sagesse de la nature que la modernité mondialisée veut lui arracher. Elle restitue le parcours chaotique du « peuple des rennes » depuis la date fatidique de 1957 à travers la vie d’Enkhetuya.
C’est toute la problématique entre tradition et modernité qui est mise en scène, non sans violence et cruauté, dans cette histoire. Loin des concepts creux des universitaires ou intellectuels qui se sont emparés de cette problématique sans jamais avoir dormi une fois à la belle étoile, Corinne Sombrun demeure au plus près des corps, là où les esprits se manifestent, pour nous faire pénétrer dans les arcanes de mondes autres où les temps se replient et se déplient selon un autre mode que notre temps linéaire, où l’être est intime avec la nature, s’en nourrit autant qu’il la nourrit. En clair-obscur, c’est aussi notre propre mode de vie qui est interrogé, sa toxicité qui est mise en évidence.
Rites et cérémonies gardent l’ordre du monde. Face à un monde défait, qui exclut et sépare là où la tradition inclut et rassemble, Enkhetuya devra mettre en œuvre les puissances anciennes qui l’habitent sous de nouvelles modalités répondant aux « normes » de la modernité, de l’ogre du marché et de la science.
Ce livre très vivant, très instructif, porteur d’une beauté certaine, qui nous invite à réfléchir sur nous-mêmes et nos « œuvres », laisse cependant une trace d’espoir, certes mince, de voir cet héritage de tradition et d’amour perdurer.

 


Editions Albin Michel, 22 rue Huyghens, 75014 Paris.
www.albin michel.fr

Source: la Lettre du Crocodile