Menu
banniere.jpg

Lundi dernier

Mars, servir le Soleil

Mars, servir le Soleil

 
2 mars 2015

Dans tous les récits, dans toutes les mythologies, le guerrier se met au service du Roi. Dans l’étude progressive de la symbolique des planètes, et notamment dans leurs différents niveaux de lecture, nous avons successivement abordé le Soleil (la vitalité, l’énergie de soi, la conscience du Soi, l’Eveil - la guérison) puis Mercure (l’électricité, le système nerveux, la pensée, la réception du mot’ d’El – "mot de Dieu", la conjonction des opposés), Vénus (la beauté, le désir, le magnétisme, le charme) puis la Lune (la naissance des formes, la sensibilité, la conscience singulière, l’Anima Mundi). 


Pour une archéologie des réseaux ésotériques vietnamiens

Pour une archéologie des réseaux ésotériques vietnamiens

 
2 mars 2015

Pascal Bourdeaux est historien, spécialiste des "sciences religieuses" en péninsule indochinoise. Dans le cadre de cet exposé, filmé lors des journées Politica Hermetica, il va aborder un peu sujet peu connu, celui de l’influence de la puissance coloniale française sur les courants ésotériques vietnamiens. Ainsi, de 1930 à nos jours, comment ce petit pays, coincé culturellement entre les influences spirituelles majeures que sont l’Hindouisme, le Bouddhisme et le Taoïsme, est-il parvenu à conserver son intégrité spirituelle dans le rapport de force qui s’imposa alors à lui, face au colon français, à une époque où en Occident, théosophie et franc-maçonnerie étaient en plein essor ?


Top 3

Hermès atemporel par Patrick Rivière

 
23 février 2015

Hermès atemporel par Patrick Rivière

Hermès est une acception polysémantique qui renvoie tour à tour au Dieu des alchimistes, à une figure archétypale que l’on retrouve dans trois civilisations : égyptienne (Thot), grecque (Hermès), romaine (Mercure), ou encore à la quête du Graal chez les chrétiens. Appelé "trois fois grand" (Trismégiste), son oeuvre se compose de nombreux ouvrages dont le fameux Corpus Hermeticum. A travers l’étude des arts, de la médecine, de la philosophie et de l’observation de la nature, la pensée d’Hermès ne poursuit qu’une ambition, phénoménale, celle de relier le Ciel et la Terre….


Le Quadrivium: de la préhistoire à nos jours

 
23 février 2015

Le Quadrivium: de la préhistoire à nos jours

La présentation que font nos encyclopédies du Quadrivium le présente comme un ensemble "de quatre sciences mathématiques dans la théorie antique : arithmétique, musique, géométrie, astronomie. Une pratique qui remonterait au Vème siècle avant Jésus Christ et aurait disparue lors des invasions barbares", soit un millénaire plus tard. Point final. Circulez braves gens, il n’y a rien d’autre à comprendre de cette époque "d’un autre âge"….


L’homme et les saisons dans la voie taoïste

 
9 février 2015

L’homme et les saisons dans la voie taoïste

La tradition chinoise, comme d’ailleurs les anciennes traditions occidentales, portent tout leur intérêt au changement, à la relation, et donc au Temps. Pour les chinois, une action n’est pas juste ou fausse "dans l’absolu" mais dans "le rapport qu’elle entretient au Moment où elle est accomplie".


Sous la direction avisée de Clément Rosereau, Le Miroir d’Isis qui vient de fêter ses dix ans poursuit son oeuvre de Tradition. 

Sommaire : Editorial CdL - Marsile Ficin et le chant orphique par C. de Laveleye - Y a-t-il quelque chose dans l’air? Par Eléonore d’Hooghvorst - Eloge de la légèreté par A. Charpentier - Lilith la rebelle de C. Van Gallebaert - De la foi parfaite selon saint Macaire par T. d’Oultremont - Quelques commentaires taoïstes selon Léon Wieger par C. Rosereau - Le dehors et le dedans de C. Rosereau -La doctrine des Pères de la tradition (6) par C. Froidebise - Le Cosmopolite à la lumière du Message Retrouvé par C. Rosereau - Coups de coeur du Miroir d’Isis : J. Kelen et A. Lepage par C. de Laveleye - Dessins inédits de Louis Cattiaux – Etc.
Nous reprenons ici quelques extraits de l’excellent et très complet travail de Claude Van Gallebaert consacré à Lilith :
« Lilith est souvent représentée sous la forme d’une femme-serpent, au corps couvert d’écailles. Parfois elle est assimilée au serpent de la Genèse, qui est aussi le serpent de l’Initiation et de la Connaissance. Lilith, l'« esprit rebelle », figure donc le modèle de l’Initiatrice, du serpent tellurique et aussi de la Grande Déesse Mère telle qu’elle fut adorée dans l’Egypte ancienne ou dans la religion minoenne, en Crète, jusqu’en 1500 avant J-C.
C’est d’ailleurs, on l’a vu, Bélial qui la surnomme « Celle qui savait », donc l’Initiatrice, celle qui a la Connaissance, la Gnose. Or Bélial est pour l’Eglise chrétienne le souvenir des cultes de l’Antiquité. On voit l’équation : Connaissance, Initiation, Gnose = Serpent, Bélial, Lilith (les forces démoniaques). (…)
Lilith représente les ténèbres, l’obscurité, le noir, la Lune, est entourée du même mystère que les Vierges Noires du Moyen Âge, qu’Isis, Kali, Sarah la noire ou Marie l’Egyptienne. Leurs lieux de cultes étaient d’ailleurs souvent établis sur l’emplacement d’anciens sites initiatiques : nous retrouvons là le lien qui unit les anciennes déesses de vie, de mort et de fécondité aux puissantes énergies associées aux forces telluriques, et donc à des cultes bien antérieurs au christianisme.
Sous un angle plus symbolique, ces personnages ou ces divinités sont les hiérophantes d’une science secrète. Le noir n’est-il pas la première couleur du Grand-Œuvre alchimique, représentant la phase de séparation et de dissolution de la matière ? Pour les alchimistes, ceci constitue une partie très délicate du Grand Œuvre : elle symbolise, entre autres, les épreuves de l’esprit se libérant des préjugés. »


Le Miroir d’Isis,
Clément Rosereau,
54 bis rue d’Angleterre,
F-59870 Marchiennes, France.

 

Source: La Lettre du Crocodile