Sarane Alexandrian

Sarane Alexandrian (+2009) s’est consacré exclusivement à la littérature, à la fin de ses études à l’Institut de Psychologie de la Sorbonne et fut lié intimement à André Breton et le peintre Victor Brauner, dont il a été le premier biographe.

A ses débuts, à cause de ses manifestes dans la revue Néon, il a été désigné par la presse comme « le bras droit d’André Breton » ou encore « le théoricien numéro 2 du surréalisme ».

Essayiste, romancier et historien d’art à Paris, longtemps critique littéraire à l’Express et critique d’art à l’Œil, directeur-fondateur de la revue Supérieur Inconnu, Sarane Alexandrian a publié cinq romans, deux recueils de nouvelles,de nombreux livres sur l’art ancien et sur l’art moderne, et d’importants essais comme Le Surréalisme et le rêve (Gallimard, 1974), Le Socialisme romantique (Seuil, 1979), Histoire de la philosophie occulte (Seghers, 1983), L’Aventure en soi, autobiographie (Mercure de France, 1990).

Ses travaux sur la sexualité, particulièrement réputés, comportent Les Libérateurs de l’amour (Seuil, 1977), Histoire de la littérature érotique (Seghers, 1989), L’Erotisme au XIXème siècle (Jean-Claude Lattès, 1993), Le Doctrinal des jouissances amoureuses, « traité de la nouvelle érotologie » (Filipacchi, 1997), La Magie sexuelle« bréviaire des sortilèges amoureux » (La Musardine, 2000).

Toutes les vidéos de Sarane Alexandrian