Depuis la nuit des temps, l'homme tente de se rapprocher du divin en créant un espace spécial, enclin à accueillir et à contenir ce puissant et précieux contact. Tous lieux et tous monuments cultuels reflètent ainsi, à travers son implantation et son architecture, la conscience que possède une culture de sa relation au divin. En outre, il est des sanctuaires délimités seulement par les éléments naturels: grottes labyrinthiques, montagnes, arbres, forêts, pierres levées et fleuves...autant de symboles encore vivaces qui, selon Danielle Hani-Marai, constellent la mémoire des hommes d'hier et d'aujourd'hui.

Une conférence filmée à l'Entrepot.