René Guénon (1886-1951) fut une figure incontournable de la sphère initiatique française et égyptienne. Grâce à la richesse de ses écrits et la limpidité de sa pensée, il fédéra autour de lui un grand nombre d’émules et exerça sur eux une immense influence …

biss heritiers1biss heritiers2
"La pomme de la discorde avec Guénon, nous dit David Bisson, c’est justement lorsqu’on se pose la question : mais à quelle porte frapper ?".
En effet, non seulement de son vivant mais encore maintenant, sept décennies après sa mort : on retrouve des héritiers de René Guénon dans des horizons très différents : tarikas soufis, catholicisme, orthodoxie, tantrisme, taoïsme, hindouisme et franc-maçonnerie.
Hormis un rejet commun – et viscéral - de la modernité et de son florilège de paillettes : quels sont donc les éléments de pensée qui permettraient de retrouver le sceau d’un héritage guénonien entre des êtres aussi hétéroclites que Frithjof Schuon, Lanza del Vasto, Julius Evola, Raymond Abellio, Louis Pauwels, Henry Corbin, Simone Weil, René Daumal, Jean Tourniac, Gilbert Durand, Mircea Eliade.. ?

biss heritiers3biss heritiers4
Si l’on retrouve auprès de toutes ces figures des acceptions clés telle que "la chevalerie spirituelle", "la Gnose", ainsi que la permanence de certaines étapes (la méditation, le cheminement initiatique puis la réalisation spirituelle) ; comment expliquer que l'héritage de René Guénon ait pris, dans sa manifestation extérieure, son "arrière-boutique", une forme aussi hétéroclite … ?

Eléments de réponse de David Bisson, Jean-Marc Vivenza dans cet échange animé par Thibaut Isabel.