Uranus, la révolte contre l’autorité et la loi (Saturne)

Nous avons constaté que chaque planète prenait le contrepied de la précédente. Uranus, malgré son désir viscéral d’anticonformisme, n’y fait pas exception : au sérieux du vieux Saturne, il lui oppose un éclat de rire. Un rire libérateur, irrévérencieux, destiné à fissurer ce masque de sagesse que représente le Moi, saturnien, respectueux des formes et des schémas établis.

luc bigé Uranus Neptune Plutonluc bigé uranus Mercure Vénus Mars

Uranus a été découvert en 1782. Simultanément paraissaient des ouvrages telles que "La critique de la raison pure" d’Emmanuel Kant ou encore "Les liaisons Dangereuses" de Pierre Choderlos de Laclos. Cette même année, les frères Montgolfier lançaient dans les airs le premier vol habité, la première montgolfière…. Cet évènement, dont la symbolique n’est pas assez rappelée pour d’obscures raisons, marque tout de même un changement de paradigme sans précédent dans toute l’histoire de l’humanité. En quittant ainsi "le plancher des vaches", élément Terre, l’homme pour la première fois de son histoire accède à l’élément Air.

En symbolisme, le sens prévaut sur la forme

Ainsi si la "forme", accessoire, fut une montgolfière, le "sens" de cette découverte va durablement modifier notre civilisation notamment sur son rapport à l’autorité, aussi bien spirituelle que temporelle. Dorénavant ce ne sera plus plus la Terre (le père, le roi ou le pape) qui dirigera la cité mais bien l’Air, la pensée : les idées. Sept années plus tard, un nouveau régime politique allait se mettre en place, le roi fut guillotiné, et deux millénaires d’organisation féodale, aristocratique et monarchique passaient "à la trappe"….

Sur un plan intérieur et "introjecté"

Outre cette formidable faculté à décadenasser les rigidités, voler le feu aux Dieux (cf Prométhée), inventer de nouveaux systèmes, l’élément le plus important pour un "uranien introjecté", c’est qu’au-delà de ce vernis iconoclaste, il sent sur ses épaules peser l’obligation de constamment se positionner comme témoin à tout ce qui surgit en lui.

Une invitation pour dissoudre les cristallisations saturniennes ?

Cette fonction de témoin, l’uranien va nécessairement la vivre en mode actif, et non passif, ce qui lui octroie la possibilité de pouvoir distinguer la fatalité du destin.

La fatalité renvoie à une sorte d’incomplétude, de "destin inaccompli", alors que l'acception du mot "destin" présuppose une acceptation (et non une résignation) de l'individu qui sait anticiper et surnager aux différentes vagues du collectif (Neptune ?). Un distinguo que Luc Bigé nomme la différence entre l’Inconscient (fatalité) et le Surconcient (destin) et dont on peut trouver une parenté avec la notion du lacher-prise taoïste....

Au-delà de l'ombre d'Uranus, à savoir son individualisme outrancier, souhaitez-vous approcher l’aspect lumière d’Uranus: son inextinguible soif de liberté ?