De nombreuses personnes s’intéressent à l’astrologie et c’est heureux. Pourtant parmi cette foule hétéroclite: quelles sont les personnes véritablement capables de discerner les subtiles différences entre ce qui constitue "l’ascendant" (c’est-à-dire la Maison I) et le signe solaire (le signe où se trouvait le soleil au moment de sa naissance) ?
Ainsi, par exemple, répéter machinalement "je suis Poissons ascendant Sagittaire"…. Qu’est- ce que cela implique véritablement au niveau de l’inné et de ses facilités instinctuelles "Poissons" et de ce qui ressemble à une invitation du chemin à parcourir, de l’acquis, potentiel en devenir: "Sagittaire"…. ?

bige mais 11bige mais 12
"Les maisons reflètent le lieu de l’expérience humaine" nous rappelle Luc Bigé, et "la Maison I, si elle donne la tonalité du signe, elle ne représente pas moins la base de développement de l’identité, c’est-à-dire le lieu d’acquisition de l’autonomie…"
Ainsi, souhaitez-vous suivre notre guide dans ces trois niveaux de lecture des ascendants (1-> le niveau biologique et biographique, 2-> la naissance à soi-même, c’est-à-dire l’acquisition du sentiment d’être au plus près de soi-même, et 3-> approcher le Soi avec, enfin, un "S" majuscule : le transpersonnel, le Sacré… quitter ainsi la sphère de l’individuel pour un plan collectif….).
Le moi lunaire-satelitaire apparait ainsi changeant, parfois plein, parfois invisible, souvent en quartier, mais toujours le reflet d’une Source beaucoup plus puissante, Stable et lointaine….

D’où vient donc cette Source ? Est-ce cet influx Solaire qui de l’Egypte ancienne (Râ) à la chrétienté (la Grâce ou le Christos) semble perpétuellement irriguer notre "quête de Sens" ou ce "ré-enchantement du monde"... à savoir le Soi ?
Réponse de Luc Bigé dans ce premier exposé de 55 minutes sur les Maisons astrologiques et qui fait suite au premier exposé "Comprendre les maisons astrologiques".