malet manuscrit voynich 1malet manuscrit voynich 2

Une écriture inconnue, un herbier fantastique, des femmes au ventre arrondi et des signes du zodiaque.

Depuis 1912, date à laquelle le manuscrit fut découvert, les plus grands spécialistes de la cryptographie ont essayé de déchiffrer ce texte et d’interpréter ces dessins, en vain. Selon certains commentateurs autorisés : "soit nous sommes en présence du travail d’un génie du chiffrage qui parviendrait encore, après cinq siècles, à tromper nos logiciels modernes ; soit tout cela n’est qu’une vaste fumisterie" … Autre alternative: les trente pages disparues constitueraient une sorte de glossaire et elles auraient (sciemment ?) été évidées de l’ouvrage…

malet manuscrit voynich 3malet manuscrit voynich 4

Un nouveau "Mutus Liber" ? Un Tolkien avant l’heure? Une forme imagée du langage des plantes ?

François Malet se passionne pour ce mystérieux manuscrit depuis plus de quinze ans. Il lui a consacré un ouvrage et son site internet – chose rare qui mérite d’être amplement soulignée – propose en haute définition les planches du Voynich, ce qui permet d’en scruter les moindres détails.
Contrairement à de nombreux charlatans qui sévissent dans "nos" milieux, François Malet n’a pas la prétention de nous apporter l’ultime clef de compréhension du Voynich, son échange avec Kévin Meunier nous suggère différentes pistes fort intéressantes: celle de l’élixir de longue vie, de l’universalité, de la nativité, de la cyclologie de la vie, des humeurs humides.

Nos deux auteurs iront même jusqu’à évoquer "la clef égyptienne" : ces cinq jours manquants dans une année calendaire multiple de trente jours et des douze lunaisons….
Des nombres qui seraient à juxtaposer avec les différentes sections et chapitres de ce livre.

François Malet nous incite par ailleurs non pas à tenter de "lire" l’écriture mais plutôt d’étudier la corrélation entre "partie graphique" et "partie scripturale"…
Bref, si le manuscrit de Voynich visait l’immortalité, au nombre d’interrogations qu’il continue de susciter cinq cent ans après sa création : son pari contre la mort est bel et bien réussi !