Personnifiant l'idéal chevaleresque dans la tradition occidentale, Saint Georges est comparé au "green man", "l'homme vert" en Angleterre. Signifiant "le travailleur de la terre", il est lié au dragon, aux énergies du sol, aux rites de célébration du soleil, de la lumière et du printemps.

Pour Paul Broadhurst, il symbolise l'intelligence innée qui réside dans la nature, le pouvoir du soleil et de la lumière. En outre, saint Georges ne tue pas le dragon, il se contente de le maîtriser et de le dresser. Il dompte ainsi les énergies de la terre présentes lors des rites d'initiation ancestraux et sacrés.
broadhurst_saint_georges_1broadhurst_saint_georges_2
Les anciens connaissaient ces énergies. De multiples civilisations de l'ère néolithique au Moyen Âge bâtirent leurs sanctuaires en accord avec elles. L'homme, entre ciel et terre, s'attachaient alors à harmoniser ces énergies pour parfaire l'équilibre du monde.
broadhurst_saint_georges_4broadhurst_saint_georges_3
Quelle est la légende de saint Georges? Quel est son rôle dans l'histoire? Qu'est-ce qui nous relie à lui aujourd'hui? Réponse de l'auteur dans cette vidéo conférence de 71 minutes.