clergue_1_retable_issenheim_1clergue_1_retable_issenheim_2

Jean Clergue-Vila l'a décrypté pour nous. Dans ce premier volet intitulé "la cruxifiction sans croix", il s'est attaché à sonder le concept de crucifixion de Jésus selon Matthias Grünewald.  Vision laïque de l'oeuvre (Jésus fait homme), explication de la crucifixion, irréalisme des scènes peintes, signification de l'INRI, problèmes posés par la fixation et surtout la déposition du supplicié, impossibilité d'un cloutage en acier - tout est passé en revue par l'auteur qui n'a de cesse d'analyser la démarche réaliste et le souci du détail du peintre.
clergue_1_retable_issenheim_3clergue_1_retable_issenheim_4

Il met ainsi au jour le johannisme inédit de l'oeuvre de Grünewald à travers la présence anchronique de Jean-Baptiste au Golgotha, le jeu des lumières préfigurant l'invisible, induisant en filigrane un commentaire du Prologue de l'Evangile selon saint Jean.