Menu
banniere.jpg

Lundi dernier

Sur le traité de la réintégration des êtres

Sur le traité de la réintégration des êtres

 
14 avril 2014

Voici un débat brûlant sur le sujet de la doctrine de la Réintégration des êtres qui ne manquera pas de passionner tous nos téléspectateurs intéressés par le Martinisme (Ecole de pensée fondée sur la philosophie de Louis-Claude de Saint-Martin) ou le Martinézisme (celle de Martinès de Pasqually).
Jean-Pierre Bonnerot, en tant que théologien, défend le point de vue des églises conciliaires 


L’experience du transpersonnel (Maison X à XII)

L’experience du transpersonnel (Maison X à XII)

 
14 avril 2014

Le mot personnalité vient du mot latin persona : c’est le masque que l’acteur de théâtre antique portait, et c’est par le son de sa voix, ce "per-sona", que le public pouvait l’identifier (est-il utile de rappeler que les femmes à cette époque ne pouvaient monter sur scène et c’est donc des hommes qui interprétaient alors les rôles féminins).
Ce masque, cette per-sona-lité, peut représenter un piège, une possible mystification du vrai-soi, si l’on s’identifie excessivement aux schémas de représentations familiales, sociales, professionnelles que la société vous envoie (et dont elle aimerait que vous ne vous écartiez point…)


Top 3

L'ère du dévoilement

 
7 avril 2014

L

Charles Imbert (auteur de livres de référence sur le Tarot) aborde dans cet entretien mené par Florence Quentin un sujet brûlant : celui de la désoccultation actuelle de l’ésotérisme qu’il préfère pudiquement nommer "l’ère du dévoilement".
Charles Imbert constate que malgré la désaffection du monde occidental aux divers courants traditionnels représentés par les institutions des religions dites "révélées", ainsi que la multiplication de cénacles dits "initiatiques", il existe actuellement un véritable retour à "l’ésotérisme" 


Le mandala de Borobudur

 
7 avril 2014

Le mandala de Borobudur

Olivier Germain-Thomas nous explique dans ce diaporama la symbolique du temple bouddhique de Borobudur à Java en Indonésie, temple qui fut construit vers le VIIIème siècle et sans doute abandonné vers le XIIème siècle suite à des éruptions volcaniques, bien antérieures à la conquête islamique.

Ce temple, construit sur la symbolique d’un mandala, est l’un des plus grands du monde; sa base est formée d’un quadrilatère superposé de cinq étages, dont le premier


De l'unité de la franc-maçonnerie...?

 
31 mars 2014

De l

Quoi : "l’unité de la franc-maçonnerie française est remise en question ?" Ah bon, parce qu’elle n’est pas unie ? Et bien non figurez-vous ! La spécificité française suit en cela la vieille tradition gauloise de la division des clans en face de la puissance romaine (en l’occurrence face à la puissante Grande Loge Unie d’Angleterre, GLUA), comme nous l’explique brillamment Roger Dachez (représentant de la Loge Nationale Française, historien de la Franc-maçonnerie et président de l’Institut Maçonnique de France).


, collection Renaissance Traditionnelle, Editions Dervy.
Ce texte de René Désaguliers, pseudonyme de René Guilly (1921-1992), fut publié pour la première fois en 1961. Après deux rééditions, il était devenu indisponible, une quatrième édition, enrichie, s’imposait. René Désaguliers révolutionna la recherche maçonnique historique en remontant aux sources les plus anciennes sans se contenter des commentaires plus ou moins appropriés.

Son influence sur la recherche en histoire maçonnique fut considérable et permit de très nombreuses découvertes par des démarches rigoureuses. Une véritable école d’historiens prit naissance grâce à son travail exigeant.
Dans ce premier texte consacré aux colonnes, d’autres suivront, notamment sur les trois colonnes Force, Sagesse, Beauté, il pose la question de la place véritable des colonnes et des conséquences de leur inversion dans certains rites. Il semble que l’origine de l’inversion des colonnes se trouve dans l’usage fait initialement des noms Boaz et Jachin qui auraient pu être donnés ensemble au grade d’apprenti avant de qualifier différemment les deux premiers grades. L’analyse de René Désaguliers vide de leur sens les querelles ésotériques sur la signification de l’emplacement des colonnes. Il invite à la prudence et au bannissement des jugements hâtifs :
« Tout d’abord, et c’est un point nullement négligeable mais dont nous ne tirerons aucune conclusion pour l’instant, l’élaboration du système occultiste construit autour des deux colonnes est très récente et son introduction dans la franc-maçonnerie paraît due avant tout à l’influence d’Oswald Wirth. Ce dernier, il est vrai, avait recueilli la tradition des auteurs occultistes français du XIXème siècle, et entre autres de J.M. Ragon. (…)
Il faut surtout observer que toute construction occultiste sur les deux colonnes aurait absolument exigé au préalable la mise au point définitive, celle que nous venons de tenter, du problème de la position des colonnes. Car, et c’est regrettable à beaucoup d’égards, la confusion qui règne sur ce sujet a gravement contaminé le système alchimique fondé sur les colonnes, dont il n’est pas exagéré de dire que désormais peu d’esprits s’y retrouvent. »
Enfin, René Désaguliers revient sur le sens des mots Boaz et Jachin et dénonce la tentation de la « laïcisation » du sens, rappelant « l’origine religieuse du symbolisme maçonnique ».
La clarification nécessaire qu’apporte ce travail permet de repenser le Temple et son opérativité sur des bases saines.

Editions Dervy, 19 rue Saint-Séverin, 75005 Paris, France.
http://www.dervy-medicis.com/

 

Editions