cazenave mystique union transcendancecazenave mystique union transcendance sacré feminin

Le caractère clairement érotique (Eros) d’une certaine forme de mystique, de cette "union avec la transcendance" a paradoxalement été systématiquement ignoré par l’église catholique. Quid de la transverbération de Thérèse d'Avila ? Du cantique spirituel de Saint-Jean de la Croix, où ses visions lui font parler de lui au féminin ? Du Cantique des Cantiques ?

"A l’âge de douze ans, je pensais que Dieu résidait dans les jambes des filles !" nous dit Michel Cazenave. Rassurez-vous cette assertion humoristique se place en introduction de sa présentation et non en conclusion…. Ne cédant à aucune facilité, Michel Cazenave va s’efforcer de dialectiser la pensée de deux penseurs visionnaires majeurs du XXème siècle : Jacques Lacan et Carl-Gustav Jung.

Tous deux ont un point commun, atypique au regard de la psychanalyse classique, et qui mérite d’être souligné, pour eux deux le féminin renvoie toujours avec un "quelque chose" qui parle du spirituel….

Dans une civilisation de plus en plus sécularisée, uniforme, où depuis plus de cinq mille ans, le masculin affirme toujours et encore sa force et sa domination (et cela déjà chez Sumer ou les Celtes…. ) que penser du rapport hommes-femmes dans ce qu’il comporte de sacré ?

A l’heure où les questions sur le "genre" semblent bannies de nos manuels scolaires et de nos sociétés: les femmes se sont-elles inclinées face à l’arrogance, à la volonté de pouvoir du masculin ? Ou bien ont-elles-muté en épousant les us et système de pensée de leur alter Ego ?

Pour un homme, toucher son "anima"…. Qu’est-ce que cela peut lui apporter ? Entre-t-il ainsi en contact avec l’âme du monde des anciens ? Est-ce réellement cela "l’Initiation" ?

A vous de vous faire une opinion dans cet exposé de 47 minutes organisé par Willy Barral (décédé en 2013) auquel nous rendons un hommage amical et respectueux.