En effet, perturbé, désorienté, il parle au niveau de l'organe signifiant l'origine du trouble et le manifestant. La maladie a donc un sens; elle est fondatrice de l'identité ontologique de l'être. Doté d'une part divine, l'homme est ainsi appelé à conquérir des mondes; il est voué à assumer ses énergies, les nommer, les travailler, les canaliser, endosser son corps divin, son modèle ultime, et atteindre l'amour.