Dans la droite lignée de Cornelius Agrippa qui écrivait au Xvème siècle: « celui qui saura allier les nombres de l’énumération avec les nombres divins, et qui saura les harmoniser, celui-là connaîtra d’admirables secrets », Jean-Louis Brun tente de lever le voile sur le rouage secret contenu dans la succession de ces hexagrammes.
Allier, puis harmoniser… En partant des cinq éléments chinois (Terre, Eau, Feu, Bois, Métal) et des huit trigrammes qui composent le Yi King, Jean-Louis Brun soulève la présence d’un code représentant l’équivalent d’un axis mundis, axe reliant Ciel et Terre, et figeant dans la matière une connaissance pure
.

Une interprétation alchimique du Yi King, d’une durée de 24 minutes et filmée au
Forum 104 qui sera suivie de deux autres modules : Démontage des sept sceaux du Yi King ( 17 juin ) et Remontage du Yi King… un chemin initiatique (29 juillet).