rezki visages soufisme 1rezki visages soufisme 2

 

La contemplation de Dieu ne peut-être qu’universelle.

Depuis plus de vingt ans, Slimane Rezki fréquente (en France et en Algérie) ces confréries mystiques appelées "tariqa". Au delà de sa propre filiation à l’une des branches du soufisme qualifiée de "guénonienne", il a accepté de répondre de manière globale et objective, à nos questions et ainsi relever ce qui ressemble à une "gageure" : nous présenter les différentes facettes du soufisme.

Depuis de nombreuses années, beaucoup d’occidentaux se sentent appelés par cet Islam "intérieur et ésotérique".Trouvent-ils dans le soufisme la réponse "à cette recherche des fondamentaux communs à toute l’humanité" ? 

Est-ce ce souffle de tolérance qui les attire, et qui, comme nous-le rappelle Slimane Rezki , fit dire au prophète : "je ne dis rien de nouveau, je ne fais que rappeler toute la sagesse primordiale qui était avant moi"…

Ce terme, "avant", devons-nous le comprendre comme une invitation à un recentrement intérieur ? A retrouver, au plus profond de nous, une axialité que nous aurions perdue ?
Eléments de réponse dans cette interview, passionnante, de Slimane Rezki par Daniel Shoushi.