Apparu au cours du XVIIIème siècle, le romantisme est un courant artistique qui se développa en réaction contre le classicisme jugé trop rigide et le rationalisme philosophique d'un monde de plus en plus désenchanté. Ayant pour but l'exploration de toutes les possibilités de l'art, il se caractérise généralement par l'expression des sentiments, des extases et des tourments de l'âme, l'exaltation du mystère et du fantastique, l'évasion et le ravissement dans le morbide et le sublime.

Après avoir dressé un panorama des nombreux auteurs romantiques allemands, anglais et français qui firent sa renommée, Robert Delafolie revient sur les enjeux de ce mouvement incluant le destin de la nature et de l'homme: l'émergence d'une nouvelle vision du monde sur fond de lutte entre l'ordre traditionnel et le nouveau et la réintégration de la création tout entière dans le grand Tout. L'Homme, privilégié dans l'ordre naturel, doit se faire l'intermédiaire entre Dieu et la création, en attente de libération. Il "(...) est ainsi là pour accomplir une mission, nous dit l'auteur, sa réintégration dans l'ordre divin qui permet de faire la lumière sur l'ordre humain.".