Christian Marcenne nous rappelle* l’ardente piété de la société espagnole de cette époque : "nous y vîmes un sursaut du surnaturel… L’univers entier y apparait peuplé de forces mystérieuses, indifféremment bonnes ou mauvaises. Ce sont elles qui envoient succès et malheur, bien et mal, maladie et richesse, pluie ou sécheresse. Ces forces, il faut savoir les concilier et les manipuler, ce qui est possible dans une large mesure par la magie. Nous connaissons à Madrid au XVIIème siècle de véritables entrepreneurs de magie et l’on voit se former autour d’eux de petits cénacles de sociabilité, des personnes qui prenaient l’habitude de se rencontrer et d’échanger recettes et informations. La présence d’hommes cultivés explique l’utilisation occasionnelle de livre tel que « Les clavicules de Salomon » qui se transmettaient sous le manteau…. "
Souhaitez-vous découvrir le parcours militaire de Martinès de Pasqually ? Eléments de réponses de Christian Marcenne dans cet exposé de 27 minutes filmé lors du colloque du tricentenaire de Martinès de Pasqually, organisé par l'Institut Eléazar et la revue Renaissance Traditionnelle, à Marseille.

* citant l’historien Jean-Pierre Dedieu