La Franc-Maçonnerie offre un visage protéiforme, aux contours subtils, et c’est pour cette raison que quiconque tente de l’évoquer en terme générique doit faire preuve d’un grand discernement, faute de quoi, inéluctablement, ses propos rejoindront le cercle concentrique de la grande lessiveuse que représentent nos "mass-média" actuels aussi bien-nommés "autoroute de l’information" : un univers où seuls la quantité, la caricature ou l’amalgame grossier peuvent se distinguer.

Dans cet espace uniforme où l’ hyper-morale prévaut (par définition, l’hyper-morale se cache derrière son masque normatif… le Tartuffe de Molière reste en cela indémodable), celui qui ose "dire la vérité" se trouve ostracisé.
Donc dans ce monde si complexe et passionnant qu'est le nôtre (qui constitue rappelons-le une grande époque comme le soulignait Raymond Abellio) : que diantre propose donc la Franc-maçonnerie et pourquoi se cache-t-elle sous un hypothétique secret, une si grande discrétion?
fouc_reaa1fouc_reaa2
Si le but de la franc-maçonnerie est d’œuvrer pour la seule bienfaisance, pourquoi se cache-t-elle? Depuis plus de trois de siècles, "dire la vérité" ou apprendre à "l’Homme ses vérités premières de qui il est et où il va dans ce monde" rencontre un os solide, apparemment imputrescible…. Est-ce cet obstacle qui expliquerait la culture du secret des francs-maçons et qui perdure depuis plus de 300 ans…. ?
Le Régime Ecossais Ancien et Accepté (REAA) et le Rite Ecossais Rectifié (RER) sont deux voies qui ont en commun d’être toutes deux maçonniques et écossaises.
Au-delà de ces deux acceptions où l’histoire et la légende s'entrecroisent tels les deux serpents du caducée d’Hermès : qu’ont-elles véritablement en commun ?
Pour répondre à cette question, nous avons réuni autour de Frédéric Foucaud : Charles-Bernard Jameux et Jean-Marc Vivenza, afin d'évoquer respectivement les spécificités et les complémentarités du REAA et du RER.
fouc_reaa3fouc_reaa4
Pour un homme, ou une femme, qui souhaite entrer en Franc-Maçonnerie, trop souvent les parrains ou "cooptateurs" ne se donnent pas toujours la peine d’identifier précisément l’aspiration profonde de celui ou celle qui s’apprête à frapper "à la porte du temple". En effet, le(la) franc-maçon(ne) oriente souvent son (ou sa) futur(e) filleul(e) vers la voie qui est la sienne… faute de connaitre les autres voies….
Ignorance ? Négligence ? Cette communication se propose donc d’informer ceux et celles qui s’intéressent à la franc-maçonnerie sur les spécificités respectives du REAA ou du RER… et, le cas échéant, d’emprunter la voie qui leur correspond le mieux.
Précisons qu’ils existent au sein de la Franc-Maçonnerie d’autres rites (Memphis-Misraïm, Rite Français, Swedenborg…) qui donneront lieu à d’autres tables rondes.
Souhaitez-vous appréhender ce qu’Etienne Morin, Martinès de Pasqually, le Chevalier de Ramsay, Jean-Baptiste de Willermoz, la Stricte Observance Templière ou les Rose-Croix ont en commun… ?
Réponses de nos trois intervenants dans cette table-ronde de 59 minutes enregistrée au Forum 104.