Mystique

Mystique, mutos et mystères: tous nos films sur la Mystique

Les différents visages du soufisme

Nombreux sont les hommes qui, de nos jours encore, tournent leur regard vers Dieu et tentent de s’en faire les serviteurs… L’Islam connait en son sein différentes branches, différents courants, et ce qui constitue sa "quête intérieure", volet initiatique et contemplatif que l’on nomme "soufisme", n’échappe pas, non plus, à cette pluralité. Ainsi de la pointe occidentale du Maroc jusqu’à l’Indonésie, en passant par l’Egypte ou l’Iran, de multiples confréries coexistent à l’ombre d’un Islam "extérieur". Comment cohabitent-elles avec le juridisme - parfois ostentatoire - de l’Islam ? Au-delà de cette diversité géographique et linguistique : qu’ont-elles réellement en commun ?

Hadewijch d’Anvers et Marguerite Porete: la mystique féminine au XIIIème siècle

Nous sommes en 1310, soit quatre années avant l’exécution de Jacques de Molay : une vieille dame monte sur un bûcher érigé tout spécialement pour elle en place de Grève à Paris. A ses pieds, dans la paille, ont été jetées pêle-mêle les reproductions de son ouvrage "Le Miroir des Ames simples". Son nom : Marguerite Porete. Sa profession : béguine. Son crime : évoquer de manière simple et directe son union à Dieu. Un chemin jugé comme trop "libre" et trop éloigné de la doxa, imposée par les théologiens masculins de son époque. L’hérétique sera brûlée en place publique entourée de ses écrits "anathème"…

Charles Antoni, chercheur de vérité

"La mort c’est la naissance! ", nous dit dans cet entretien Charles Antoni, avec l’ancrage et la sérénité d’un homme qui, soixante-treize* années durant, chercha sans relâche, et selon ses propres termes "à rester en contact avec l’intangible, l’acausal…". Interviewé par Jocelin Morisson, Charles Antoni nous retrace ici les grandes lignes de sa vie, le conduisant du Théâtre du Soleil à l’Inde, à la création de la revue L’originel, ainsi que de sa maison d’édition du même nom.

Gnôsis, la Tradition ésotérique de l'Orthodoxie de Boris Mouravieff

La vie de Boris Mouravieff (1890-1966) aura été marquée par la triplicité. Trois pays : la Russie, la France puis la Suisse. Trois métiers : capitaine dans l’armée russe, historien puis ésotericien. Son œuvre maitresse, Gnôsis, (1961-66) est constituée de trois tomes. Ce triptyque analyse avec clarté et pédagogie la dimension intérieure (ésotérique donc) de la tradition chrétienne, et cela dans son versant orthodoxe.

Faire naitre Dieu en nous, selon Louis-Claude de Saint-Martin

Parler de Dieu avec sincérité, prudence et intériorité, au XXIème, est chose délicate. Nous dénombrons en effet trois risques et citons-les par ordre où ils se sont présentés. Le premier a trois mille ans et se nomme "religion". A une époque où la connaissance était réservée à une minorité d’érudits, et l’obéissance naturelle, les différentes révélations se sont structurées derrière des murs, des fenêtres, et des dogmes.

Rêve et imagination active : réalité des images intérieures

"Travailler sur soi vous amène (normalement) à dépasser votre dimension personnelle et à embrasser la totalité…". Cette phrase, prononcée par Monique Bacchetta, résumerait assez bien la finalité de l’imagination active : un travail qui consiste à établir un lien entre le conscient et l’inconscient. Si l’interprétation des rêves se déroule à posteriori, donc passivement, l’imagination active, elle, se pratique de manière éveillée, consciente, avec un "Moi présent"; et cela pendant les moments d’expression de la vie courante : parler, dessiner, penser, etc. Demander de la sorte à son "moi conscient" de se mettre en retrait pour favoriser la levée de ce voile qui nous sépare des profondeurs de l’inconscient est toute l’ambition du travail de l’imagination active. Une entreprise très risquée, peu pratiquée en France, qui requiert une bonne dose de courage.

Le sens spirituel des contes de fées

L’homme en chemin, c’est-à-dire celui qui a une soif sincère et désintéressée de sagesse, sait intuitivement que sur sa route, différentes sources vont se présenter à lui. Des sources qui vont l’accompagner et le soutenir dans sa queste. Jacqueline Kelen en dénombre trois. La première se nomme religion. Bien que souvent dénaturée par les hommes, elle symbolise néanmoins ce lien primordial qui unit la Terre au Ciel, et nous rappelle ici-bas la distinction qui existe entre ce qui périssable et ce qui résiste aux affres du temps…. La seconde source est représentée par la philosophie antique, présocratique et platonicienne notamment. Une voie de sagesse, sans culte ni dogme, qui n’a pas été épargnée, elle non plus, par ces coups de butoirs que sont la modernité et son rejeton contemporain: l’horizontalité.

Les neuf voiles, nœuds de l'âme, dans l’Ennéagramme

Beaucoup s'engagent dans une voie religieuse, un chemin spirituel, en espérant y trouver une réponse à leurs souffrances, mais après quelques années nombreux sont ceux qui constatent que, malgré leur cheminement, demeurent des blocages, des souffrances, des peurs qui continuent de les emprisonner.

Mystique et incarnation

"Pour chaque souffrance, la grâce est là... ". Cette phrase, Carole Aliya la médita longuement notamment lors de son passage vers la trentaine : elle était alors confrontée à un terrible drame familial. Cette épreuve représenta un basculement, littéralement un séisme. Neptune-Poséidon (qui est la planète de la mystique) est non seulement le Dieu des océans, mais aussi celui des tremblements de terre : une période où tout tangue et où l’homme ne trouve aucun appui stable. Cette expérience, cette grâce, Carole la alors reçue. Elle lui a permis d’effectuer un dépassement d’elle-même, d’accepter ses souffrances, et d’expérimenter ce qu’elle nomme "un sentiment océanique d’amour".

Philippe de Vos, philosophe et mystique actuel

Philippe de Vos est né dans la tradition catholique. A l’âge de seize ans il décide d’étudier toutes les religions. Ce choix le fera passer par la Sorbonne (EPHE), dans les cours d’islamologie d’Henry Corbin. Il rencontre à l’âge de 20 ans Michel Valsan, un proche de René Guénon, qui l’initiera à l’Islam, au soufisme, et qui deviendra pendant plusieurs années son maître.

Serge Lanoë: portrait d'un mystique chrétien contemporain

Serge Lanoë, ancien ingénieur des Mines devenu aujourd’hui coach et psychothérapeute, est également un mystique. Un mystique qui ne vit pas en ermite au fin fond de la forêt, mais mène une existence ordinaire en Bretagne. Il raconte sur notre plateau son parcours et son expérience mystique. Le 15 octobre 1988, jour de Sainte Thérèse d’Avila, à 19h, alors âgé de 32 ans, Serge est dans son appartement en train flâner.

L’Église et le sacerdoce selon Louis-Claude de Saint-Martin

Louis-Claude de Saint-Martin, le fameux philosophe illuministe du XVIIIème siècle, fut-il un hérétique en déniant les pouvoirs sacerdotaux de l’Eglise Catholique ? C’est la question qu’aborde Jean-Marc Vivenza dans son nouveau livre qui nous rappelle combien la philosophie de Saint-Martin fut jugée révolutionnaire à son époque puisqu’elle fut dénoncée par l’Inquisition espagnole !

Portrait d’un moine "errant"

Voici un portrait qui sort des "sentiers battus" de la spiritualité ou de "l’initiation". Pierre Septier, après avoir fréquenté les bénédictins, les chamans africains, les rosicruciens et les groupes Gurdjieff s’est tourné vers les églises gnostiques chrétiennes.

Simple passade qui en appellera une autre direz-vous ? Rien n’est moins sûr. En effet, lorsque l’on entend Pierre évoquer avec sincérité son parcours : à savoir une inlassable quête de repères immuables dans un monde si changeant, une authentique recherche d’un groupe qui travaille sur la qualité des énergies, sur la parole, loin d’une approche quantitative ou numérique : on le croit et il nous donne envie de le suivre !

L'Allemagne mystique

"La force qui dévore la pensée allemande est irrésistible et sa mystique passionnée…." nous dit Bruno Pinchard. Profondément enracinée dans la philosophie grecque parménidienne, la mystique allemande a cette capacité d’aller au bout de ce qu’il en est de "l’Etre", d’atteindre en voie directe à la fois les vertigineux sommets du sur-essentiel, de l’Absolu, et en même temps de s’engouffrer dans les terribles fonds abyssaux du sans fondement (Ungrund), du Néant ou du crépuscule des Dieux…

La mystique peut-elle se dire ? Le cas de Farid od-dîn’Attâr

Attâr, célèbre auteur persan de la fin du XIIème siècle, est habité par l’obsession du secret, de ce rapport paradoxal qu’entretient l’âme des hommes avec le divin.
Afin d’approcher ces "vérités qui relèvent de l’intime", Leili Anvar nous emmène dans les méandres des sept vallées, décrites dans Le cantique des oiseaux et notamment dans cet échange entre la huppe et les autres oiseaux.